NAKED SOLDIER de Marco Mak


Naked soldierNAKED SOLDIER

Titre original : 絕色武器
2012 – Hong Kong
Genre: Action
Réalisation : Marco Mak
Musique: Wong Ying-Wah
Scénario : Wong Jing

Avec Jennifer Tse, Sammo Hung, Andy On, Ellen Chan, Philip Ng, Ankie Beilke, Lena Lin et Anthony Wong

Synopsis :  CK Lung a démantelé un gros trafic de drogue, qui lui coûta la mort de toute sa famille, et le kidnapping de sa fille. Sa fille subit un lavage de cerveau et est entrainée pour devenir une tueuse professionnelle. 15 ans plus tard, leur destin va se recroiser à nouveau.

NakedSoldier01NakedSoldier03NakedSoldier04NakedSoldier05

10 ans après Naked Weapon, et 20 ans après Naked Killer, Wong Jing remet ça. Cette fois-ci, Naked Soldier. L’histoire ? Toujours un peu la même, une grande méchante forme des tueuses. L’une d’entre elle aura des soucis en ayant une relation avec un flic, ici heureusement peu développée (comparée à la romance ratée avec Daniel Wu dans Naked Soldier), et les soucis vont continuer quand elle va retrouver son père (après la mère dans l’opus précédent). Oui, l’originalité n’est plus là, même si Wong Jing ajoute quelques nouveaux éléments à son histoire, en retire, le produit, au final, dans le fond, reste sensiblement le même. Mais dans la forme, ça change toujours, grâce, à chaque fois, à un réalisateur différent. Après Clarence Ford et Ching Siu-Tung, c’est Marco Mak qui s’y colle. Mais plus important, au niveau de l’action, c’est Corey Yuen qui s’occupe de gérer tout ça, et pour que cela ai de la gueule à l’écran, Sammo Hung s’invite dans le métrage. Gros changement donc, et surtout, comparé à Naked Weapon, Wong Jing stoppe le côté sexy, le jetant à la trappe, pour à la place, mettre encore plus d’action dans son récit. Les affrontements seront donc nombreux, la violence belle et bien présente quand il le faut, et Naked Soldier part avec de bonnes cartes en mains. Le métrage va-t-il éviter cette fois-ci les défauts des deux premiers métrages, à savoir un rythme parfois trop lent (Naked Killer) et un final raté à base de combats un peu trop acrobatiques (Naked Weapon) ?

NakedSoldier07NakedSoldier10NakedSoldier12NakedSoldier14

Oui et non ! Comme les précédents opus, Naked Soldier commence fort, avec le massacre de toute la famille de Sammo Hung. Les morts sont violentes et expéditives, la mise en scène plutôt agréable à l’œil. La fille de Sammo se fait kidnapper, et l’instant d’après, on hausse les sourcils ! Ce début, censée se dérouler dans les années 80, met en place une technologie un poil trop avancée pour son époque, lors du lavage de cerveau, en un temps record, de la fille de Sammo Hung. Qu’à cela ne tienne, on se dit que Wong Jing est au scénario, et qu’il ne faudra pas attendre des miracles à ce niveau là. Heureusement d’ailleurs, car dés la scène suivante, basculant 15 ans plus tard, la technologie semble avoir fait un bon en avant, avec des puces GPS qu’on s’injecte dans le cou et sans opération attention, ni anesthésie. Le problème, outre ces « détails » de scénario, c’est que niveau mise en scène, tout ne va pas suivre.  Ainsi, certains costumes ou même certaines coupes de cheveux (perruques) pourront en faire rire plus d’un. Mais ce n’est pas tout, certains effets numériques sont tout simplement hideux, comme les explosions, les éclats de verres. C’est parfois à en rougir de honte. Ces effets sont certes plutôt rares, mais bien ratés.

NakedSoldier15NakedSoldier18NakedSoldier19NakedSoldier20NakedSoldier21NakedSoldier22

Si le scénario avec ses incohérences et ses effets déjà datés à sa sortie ne jouent pas en la faveur du métrage, surtout que l’on voit pour la troisième fois la même histoire, deux éléments viennent sauver l’ensemble. L’action, bien entendue. Là où Naked Weapon quittait au fur et à mesure le côté réaliste pour se lancer dans des chorégraphies aériennes peu crédibles et pas toujours passionnantes, Naked Soldier est plus terre à terre, et cela fait grandement plaisir. Corey Yuen ne livre certes pas ses meilleures chorégraphies, mais l’ensemble fait plaisir à voir, surtout que les combats sont franchement très nombreux. Rien que le final ne semble pas s’arrêter, livrant les uns après les autres de multiples combats. Sammo Hung prouve qu’il gère toujours malgré son âge. L’humour du métrage, s’il n’est pas toujours d’un grand niveau (Wong Jing hein !), fait souvent mouche, notamment lors du final, faisant intervenir un Anthony Wong (OCTB, Infernal Affairs) déchainé en terme de gestuelles et de poses. Ces nombreux combats bien foutus (malgré quelques accélérés bien voyant parfois pour les combats féminins) ainsi que ses petites scènes de rien du tout mais qui font sourire fait de Naked Soldier un produit certes bancal, raté à bien des niveaux, mais divertissant, tout comme Naked Killer et Naked Weapon. Il peut même se vanter d’avoir les meilleurs combats du lot.

NakedSoldier23NakedSoldier25NakedSoldier27NakedSoldier28

13

Les plus:

Beaucoup de combats de qualité

Anthony Wong amusant

Rythmé

Les moins:

Des effets numériques hideux

De grosses fautes de goûts

Toujours si incohérent

En bref: Naked Soldier est dans la lignée des deux autres. Divertissant, simple, avec de nombreux défauts, mais beaucoup de combats et un bon rythme.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s