L’EXORCISTE CHINOIS de Sammo Hung


Exorcistechinois1L’EXORCISTE CHINOIS

Titre original : Encounter of the Spooky Kind – Guy Da Gui – 鬼打鬼
1980 – Hong Kong
Genre: Ghost Kung Fu Comedy
Réalisation : Sammo Hung
Musique: Frankie Chan
Scénario :  Sammo Hung et Wong Ying

Avec Sammo Hung, Chung Faat, Wu Ma, Lam Ching-Ying, Peter Chan, To Siu-Ying et Huang Ha

Synopsis : Cheung le Brave, pratiquant les arts martiaux, n’a pas de chance. Son maître fréquente en secret sa femme. Le prenant presque sur le fait, son maître, pour éviter des événements compliqués, va tout simplement engager un moine afin de tuer Cheung. Quand le coup monté ne fonctionne pas, ils mettent en scène le meurtre de sa femme afin d’enfermer Cheung.

Exorcistechinois101Exorcistechinois103Exorcistechinois104Exorcistechinois105Exorcistechinois107Exorcistechinois108

Alors que les films de Kung-Fu ont traversés des années bien rudes suite à la mort de Bruce Lee, de nouveaux talents émergents à la fin des années 70 et vont littéralement changer le visage des films de Kung-Fu. D’un côté, Jackie Chan, qui après deux succès avec Yuen Woo Ping, se lance à la mise en scène, se créant son univers, en mixant Kung-Fu, comédie et cascades de folies (lui valant de frôler souvent la mort). Mais il n’est pas le seul à révolutionner le genre. Si certains artistes tout aussi (voir plus) talentueux sont parfois restés dans l’ombre des autres (Yuen Biao par exemple), Sammo Hung brille également. Et en 1980, il invente un nouveau genre improbable comme seuls les Hong Kongais savent le faire : la Ghost Kung Fu Comedy. L’Exorciste Chinois va lancer une mode, souvent copiée, rarement égalée, dont les films les plus connus et les plus réussis, outre les deux films de cette saga, seront les Mr Vampire, produits par Sammo Hung justement. L’Exorciste Chinois va donc poser les bases, et se permette un peu tout (et n’importe quoi) à un rythme effréné. Mixant avec facilité le kung-fu, la comédie et l’horreur, Sammo Hung se permet tout donc, passant d’un genre à l’autre, installant alors dés la scène d’ouverture un rythme très soutenu. Sur une musique reprise à Suspiria (de Dario Argento, de 1977), le générique débute, pour nous montrer une scène de rêve, ou nous assistons à une discussion entre deux fantômes dans des jarres. Le comique est de mise, jusqu’à l’arrivée du pauvre Sammo Hung sur les lieux, qui va être victimes des fantômes. La comédie laisse alors immédiatement place à l’horreur, les fantômes allant tout simplement grignoter le pauvre Sammo, jouant Cheung le brave. Filmé entièrement sur fond noir, sans décors, la comédie et l’horreur sont là, avant de désamorcer l’effet en montrant alors que ce que l’on vient de voir n’est qu’un rêve.

Exorcistechinois110Exorcistechinois111Exorcistechinois114Exorcistechinois116Exorcistechinois117Exorcistechinois120

Sammo joue donc Cheung. Naïf, il vit avec sa femme qui le trompe avec son maître. Ses amis eux passent leurs temps à se moquer de lui, en mettant sans cesse en doute son statut de « brave ». Sammo place très rapidement ses différents personnages et les différents éléments de son histoire. Le fantastique est d’emblée de jeu dans le récit et s’intègre très facilement dans cette histoire finalement conne comme le monde. Tout le monde trompe Cheung, et lorsqu’il commence à s’en rendre compte, tout dérape, et tout le monde veut sa mort, c’est bien simple. Pour autant, Cheung, en grand naïf, restera aveugle jusqu’à la fin à la triste réalité qui se déroule devant lui.  Afin de se débarrasser de lui, son propre maître va au fur et à mesure du film avoir recours à diverses techniques en engageant un moine taôiste qui ne pense qu’à l’argent. Ainsi, au lieu de tueurs pratiquant le Kung-Fu ou l’arme blanche comme c’est souvent le cas, ce sont des fantômes ou morts vivants qui vont s’occuper de Cheung. Dans un premier temps, Cheung devra survivre dans un manoir face à un vampire sauteur (ah, déjà avant Mr Vampire). Ces scènes, commençant toujours de manière tendue (Cheung tente de se cacher, ne doit pas faire de bruits), effet accentué par l’utilisation de la bande son de Shining (et ça fonctionne à merveille), virent petit à petit au délire, lorsque Sammo affrontera le vampire à mains nues, nous offrant quelques belles chorégraphies, mais ce n’est rien en comparaison de ce qui nous attend par la suite. Mais passé ces scènes, le rythme s’accélère encore, et le sort de Cheung change, puisque celui ci sera victime d’un complot, son maître faisant croire qu’il a tué sa femme. S’évadant de prison, Cheung devra échapper au moine taôiste toujours après lui, mais également à la police, dont l’inspecteur n’est nul autre que Lam Ching Ying, 5 ans avant son rôle marquant de Sifu dans la saga Mr Vampire (il reprendra également le rôle du maître dans L’Exorciste Chinois 2).

Exorcistechinois121Exorcistechinois123Exorcistechinois124Exorcistechinois126Exorcistechinois127Exorcistechinois133

Les situations, à la fois comiques (comme lorsque Sammo se retrouve face à un zombie faisant exactement les mêmes gestes que lui), fantastiques (les différents affrontements avec des créatures de l’au delà, ou les duels à base de magie) ou tout simplement d’action (de formidables chorégraphies) s’enchaînent, ne nous laissant pas le temps de souffler. Sammo innove en mixant des éléments pourtant classiques de genres différents. Certains dialogues nous décrochent des sourires, les scènes d’action sont souvent jouissives (le combat dans le bar), et malgré le ton plutôt décontracté, L’Exorciste Chinois possède un fond plutôt sombre Rares sont les bons personnages peuplant le métrage. L’un des moines est prêt à tout pour l’argent, Wu Ma vient faire une petite apparition et n’est pas un personnage recommandable, le maître de Cheung veut sa mort, tout comme sa femme, le manipulant de manière tellement grossière que l’on en vient à plaindre le pauvre Cheung, bien trop naïf pour le monde qui l’entoure. Mais ces notes très noires sont noyées dans un visuel et une histoire tellement poussive et jouissive qu’elles ne paraissent alors pas si sombres. Il suffit pour cela de voir le final, grand moment comique aux chorégraphies fabuleuses, qui s’autorise un peu tous les délires : voix accélérées, Sammo faisant le singe, ou bien l’enfant, possessions. Cet étrange mix de genre fait du métrage une réussite incontestable, un moment fun avec des petites notes sombres (la dernière image avant le final le prouve), que l’on ne se lasse pas de regarder, tout comme sa suite, signée  Ricky Lau, 10 ans plus tard.

Exorcistechinois135Exorcistechinois137Exorcistechinois139Exorcistechinois140Exorcistechinois141Exorcistechinois138

17

Les plus:

Les chorégraphies

La mise en scène dynamique

Parfois très drôle

Le bon mix de genres

Les moins:

Quelques effets visuels ratés

En bref: L’Exorciste Chinois est un grand film, original, prenant, qui malgré une histoire simple, n’ennuie jamais en passant d’un genre à l’autre. Une grande réussite, encore une fois.

16 commentaires

    1. Pareil, je me le suis encore refait y a pas longtemps. À égalité avec le second opus, plus axé comédie par moment, mais tout aussi bon. Il faudra que je me fasse d’autres ghost kung-fu comedy bientôt.

      1. Exact ! Le deuxième est vraiment aussi bon que le premier !
        Passez un moment, la FNAC vendait, pour 19,99 euros, le coffret Mr Vampire avec les 4 opus. Je l’ai tout de suite acheté ! Sachant que pour moi, les 1 et 3 sont les meilleurs !!
        La semaine dernière, j’ai commandé Magic cop qui a de très bonne critique. (en vosta car inexistant en Europe comme une bonne partie des ghost kung fu comedy malheureusement)

      2. Ah, j’ai chopé le coffret Mr Vampire au même prix, mais sur amazon, dés que j’ai vu le prix, j’ai foncé. Je n’aime vraiment pas le second, mais à ce prix là, ça me faisait plaisir d’avoir ce coffret. Le premier est excellent, et le 3, rien à ajouter, il y a Richard Ng !!
        Ah je ne connais pas Magic Cop, tu me diras ce que tu en penses. J’ai vu récemment VAMPIRE VS VAMPIRE, encore et toujours avec Lam Ching-Ying, très sympa même si un peu déçu (trop d’avis très positifs lus juste avant), je tenterais d’écrire quelque chose dessus en fin de semaine, j’ai déjà quelques trucs à poster ces prochains jours.

  1. C’est clair ! On ne peut pas râler au pris où nous avons acheté le coffret !! Pour Magic Cop, pas de problème, je te dirais ce que j’en pense sachant qu’il y a également Lam Ching Ying !! Yesss !!!
    Ahhh Richard Ng, j’aime trop ca tête !! C’est vraiment un excellent acteur.
    Aie Vampire Vs Vampire me tentait bien ! J’attends ta critique alors !

    1. Oui, surtout quand tu vois maintenant le prix de certains coffrets (Le Syndicat du Crime par exemple…)
      Richard Ng, très bon acteur, toujours de trop bonnes grimaces, je l’adore vraiment (autant là, que dans un Future Cops, Lucky Stars ou autre).
      Non mais il est bien quand même le Vampire VS Vampire, un 13 voir 14/20, mais j’en attendais sans doute beaucoup trop.

      1. Tu vas m’engueuler mais je n’ai toujours pas le coffret sur « Le Syndicat du Crime ». Ahhh !! J’ai honte ! Depuis le temps, il faut que je l’achète.

      2. Je ne l’ai pas non plus… je l’ai emprunté en attendant, et je le garde tant que je n’ai pas fais les critiques, pour pouvoir faire les captures et revoir des bouts… Après, à part le premier, et la fin du deux, je ne suis pas un grand fan de ceux-là.. honte à moi peut-être !

    1. Oui chacun ces goûts, et j’expliquerais le pourquoi du comment dans ma critique tout en étant respectueux du film, car je sais que John Woo lui même ne voulait pas le faire et n’aime pas certaines idées du film (ça tombe bien, ce sont les mêmes idées qui me dérangent :p )

      1. Comme tu veux, j’évite toujours de faire des spoilers de toute façon dans mes chroniques (bon sauf quand je parle de combat final dans un Jackie Chan, mais ça, on le sait tous, on regarde limite POUR le combat final haha)

  2. C’est vrai que tu ne dévoiles pas trop l’histoire dans tes critiques, c’est cool donc je lirais bien les critiques ! :p
    Ah bah, totalement, c’est un peu le but quand on regarde les films de Jackie Chan !! Le combat final ! Sauf peut-être sur les derniers films. Même si j’adore par exemple Shinjuku Incident où il n’y a pas vraiment de fight.

    1. Normal, je dois donner envie (ou pas) de voir les films, dont révéler la fin serait un sacrilège :p
      Oui, et j’aime beaucoup SHINJUKU INCIDENT malgré ces défauts. Quand il veut, Jackie peut faire des choses différentes, j’attend POLICE STORY 2013 avec impatience depuis que j’ai vu le trailer il y a quelques jours 🙂

      1. C’est clair ! J’ai déjà lu pas mal de tes critiques et en effet, elles sont intéressantes !
        Tout à fait ! Au début, j’avais du mal de voir Jackie Chan autant normal, humain dans un film. Mais une fois « Shinjuku Incident » terminé, j’étais vraiment content de le voir dans un nouveau jour.

        Oh oui !!!!!! Je ne savais pas pour un nouveau « Police story » !! Que c’est bon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je vais de ce pas voir le trailer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s