POR UN PUÑADO DE BESOS de David Menkes


Por Un Punado de BesosPOR UN PUÑADO DE BESOS

Titre original : Por un Puñado de Besos
2014 – Espagne
Genre : Drame
Réalisation : David Menkes
Musique : Paco Ortega
Scénario : David Menkes d’après le roman de Jordi Sierra i Fabra

Avec Ana de Armas, Martiño Rivas, Jan Cornet, Andrea Duro, Marina Salas et Mario Pardo

Synopsis : Sol se rend dans un bar pour rencontrer Dani. Nous sommes en Avril. Les deux sont séropositifs. Ils décident d’y aller doucement, mais s’attachent immédiatement l’un à l’autre malgré leurs peurs et leur maladie. Mais Dani cache un secret qui le ronge….

PorUnPunadodeBesos05PorUnPunadodeBesos07PorUnPunadodeBesos08PorUnPunadodeBesos09PorUnPunadodeBesos10PorUnPunadodeBesos12

Ah la curiosité, ça nous fait parfois découvrir de bons films, et parfois de sombres bouses. Avec ce film espagnol, avec le titre et l’affiche, mon cerveau a fait un bond : j ‘allais me taper une comédie romantique espagnole niaise et au cheminement couru d’avance. Après un générique plutôt recherché, la caméra nous présente Sol, jouée par Ana de Armas (Knock Knock, Mentiras y Gordas, Blind Alley), qui se rend dans un bar pour rencontrer un jeune homme, Dani, suite à une annonce. Oui, j’avais vu juste, une romance dans l’ère du temps, avec ces annonces de rencontres. Quelques dialogues plus tard, et non, je me suis en fait trompé de film. Sol et Dani échangent leurs papiers médicaux, afin de prouver que personne ne se moque de personne et qu’ils sont bien… séropositifs tous les deux ! Oui là tout de suite, la romance niaise au ton léger que j’attendais, elle fou le camp en vitesse grand V. Non pas que Por un Puñado de Besos aborde un ton lourd sur la durée, loin de là (de temps en temps tout de même), le métrage reste léger et optimiste, mais cet aspect change radicalement l’aspect romantique, les espérances, les doutes d’un tel couple, et les peurs et doutes de leurs proches.

PorUnPunadodeBesos13PorUnPunadodeBesos14PorUnPunadodeBesos15PorUnPunadodeBesos16PorUnPunadodeBesos19PorUnPunadodeBesos20

En ce sens, le métrage réussi son pari, il nous fait croire en ces personnages, en ces situations, et captive notre attention, surtout que les deux acteurs principaux, Ana de Armas et Martiño Rivas, font de l’excellent boulot. Ils nous font croire en leurs personnages et nous donne envie de s’y attacher, de croire en leur histoire. Car le scénario, écrit par le réalisateur et adapté d’un roman à succès, ne part jamais dans un extrême ou dans l’autre, ne part jamais dans la niaiserie des couples qui se découvrent et s’aiment, ne tombe jamais dans le drame appuyé et lourd. Il reste réaliste et nous raconte des moments de vie que beaucoup de couples connaissent, les premiers sourires, les petits délires, les petits doutes, les moments où l’on se confie à ses proches, en y ajoutant donc un petit côté touchant et plus grave avec la maladie. Si bien qu’on est content au final de pouvoir sourire avec les personnages. Les situations s’y prêtent, comme lorsque Sol invite pour la première fois Dani dans son appartement, et qu’il découvre sa folie de faire des listes sur tout et n’importe quoi, ou découvre son premier emploi (doubleuse espagnole de films pornos japonais).

PorUnPunadodeBesos21PorUnPunadodeBesos23PorUnPunadodeBesos25PorUnPunadodeBesos28PorUnPunadodeBesos29PorUnPunadodeBesos33

Des moments simples qui fonctionnent. À côté de ça, bien entendu, on n’échappera pas aux classiques moments plus tendus dans un couple, avec un petit mensonge qui peut venir tout détruire rapidement, ou les check up médicaux pour suivre la maladie. Mais là encore, le film n’appuie pas lourdement sur cet aspect. Pour preuve, la scène où Sol part à la rencontre de son ancien amant (l’ayant rendu séropositive) car elle a besoin de l’entendre s’excuser fonctionne et même se place comme une des meilleures scènes du métrage. Intelligemment écrit et filmé, on pourra néanmoins reprocher au métrage un final prévisible mais surtout un brin facile, ainsi que certains personnages secondaires dont l’on devine la nature en quelques secondes seulement, comme la collègue de travail de Dani. Heureusement que l’ensemble reste bien construit et que tout s’emboite avec naturel. En somme, malgré quelques défauts, Por un Puñado de Besos reste une bonne surprise, un drame qui ne se veut pas larmoyant, avec une histoire d’amour qui évite la niaiserie.

PorUnPunadodeBesos34PorUnPunadodeBesos37PorUnPunadodeBesos39PorUnPunadodeBesos44PorUnPunadodeBesos50PorUnPunadodeBesos52

150

Les plus:

Une histoire simple et réaliste

Les deux acteurs principaux

Parfois amusant, parfois touchant

Des moments de vie justes

Les moins:

Final prévisible et facile

 

En bref: Por un Puñado de Besos est une bonne surprise, et assurément pas le film que je m’attendais à regarder. Le traitement de son sujet est plus subtil qu’il n’y paraît et rend l’ensemble réaliste.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s