FEAST 2 de John Gulager


FEAST 2

2008 – Etats Unis
Genre: Monstres
Réalisation: John Gulager
Musique: Stephen Edwards
Scénario: Marcus Dunstan et Patrick Melton
Avec Jenny Wade, Clu Galager, Diane Goldner, Martin Klebba et Hanna Putnam

Synopsis: Après avoir dévasté un bar en plein Texas, les monstres du premier film s’attaquent maintenant à une petite ville. Honey Pie et le vieux barman se retrouvent encore là, rejoints par un gang de femmes bikers, un vendeur de voiture, sa femme et son amant et deux catcheurs. Ensembles, ils vont tenter de survivre.

feast 2 01feast 2 02

Le premier opus, produit par Matt Damon et Ben Afleck pour Dimension Films, avait marqué les spectateurs. Il s’agissait en effet d’une série B fun et décomplexée, avec pas mal de gore, de monstres et d’humour. Face à ce succès, les frères Weinstein, avec la sous branche de leur société, Dimension Extreme Films, lancent deux suites (ils lanceront aussi la production de Pulse 2 et 3). Des produits pour le marché de la vidéo, tourné avec peu d’argent. On avait donc très peur, et c’est avec crainte que l’on se lançait dans la vision de ce second épisode, malgré la présence des scénaristes et du réalisateur du premier opus à la barre. Certains acteurs reviennent également, comme Jenny Wade, qui jouait la blonde vraiment très cruche et Clu Galager, qui jouait le barman, et que l’on pouvait également voir dans Puppet Master 5 et La revanche de Freddy. Diane Goldner revient également pour jouer un nouveau personnage. Le film commence quelques instants à peine après les événements du premier film. Le spectateur est donc en terrain connu. Nous avons une nouvelle fois droit à une présentation rapide des personnages, de la même manière que dans le premier opus, avec inscriptions à l’écran. Sauf que déjà ici, cela passe moins bien. Ce qui faisait rire dans le premier opus est repris et pourtant, on a l’impression que les scénaristes et le réalisateur se forcent. Ce sera malheureusement le cas tout le long du métrage, tout est calqué sur le premier opus, tout en tentant d’aller beaucoup plus loin dans l’humour et dans le gore, mais ça ne fonctionne pas toujours. Après la présentation des nouveaux personnages (deux catcheurs nains, un vendeur de voiture, Slasher, sa femme et son amant, et un gang de bikers), le réalisateur nous montre un carnage, et donc les monstres, de la même manière que dans le premier film, mais sur une ville entière. Malheureusement, à part faire courir quelques figurants un peu partout et nous montrer quelques monstres, on a bien du mal à y croire et c’est dommage. Mais la déception n’est pas totale dans cette introduction, puisque quelques éléments réjouissent.

feast 2 03feast 2 04

En premier lieu, nous retrouvons donc Honey Pie, la blonde, toujours aussi cruche, si ce n’est plus, et qui passera la plupart du temps enfermée dans un magasin après s’être fait littéralement explosée la gueule et arrachée une oreille. Le lieu se situant dans une ville entière promet également plus de diversité, d’envergure, et promet également plus de monstres, et donc plus de gore. Malheureusement, plusieurs grosses ombres planent sur le tableau. Là où le réalisateur et les scénaristes étaient inspirés pour le premier film, ici ça tourne en rond les trois quarts du temps. La première heure, à quelques exceptions prés, sera tout simplement ennuyeuse. Si les personnages du premier opus étaient classiques, ils étaient tout de même attachant, et ici, ce n’est plus du tout le cas. Certains seront tous justes amusants, les autres énervants. On pensera notamment à Slasher, le noir vendeur de voiture, sa femme et son amant. Dans le premier film, les personnages, même les crapules, étaient plutôt attachants. Ici, ça se tire beaucoup dans les pattes et on a plutôt envie de les voir se faire déchiqueter au plus vite. Pire, les autres qualités du premier film sont ici présentes, mais c’est l’effet inverse qui se produit. Le gore est bel et bien là, mais à vouloir toujours aller plus loin, on se dit que trop, c’est trop. L’humour est toujours là, mais il est tellement gras et débile, et l’histoire tellement inconsistante que c’est juste lourd. Parmi les scènes les plus inutiles et les plus mauvaises du métrage, on se rappellera longtemps de l’autopsie du monstre.

feast 2 05feast 2 06

Cette scène restera malheureusement dans les mémoires, puisqu’au fur et à mesure que l’un des personnages appuiera sur les organes du monstre, celui ci pétera ou pissera sur les personnages présents dans la pièce. Une scène bien trop longue, débile, carrément inutile, et montrant parfaitement que le film veux en faire trop, et se plante. Cette première heure n’a pas grand chose pour elle, si ce n’est un petit passage amusant reprenant une scène du premier opus (les deux monstres copulant) et le personnage de Honey Pie. On a bien envie d’arrêter la vision du film, et ce serait dommage, puisque dans sa dernière demi-heure, oh miracle, Feast 2 parvient à se rattraper un peu et à nous faire rire par des débilités, certes, mais beaucoup plus subtiles que dans la première heure. Ainsi, un personnage jouera les héros en voulant sauver un bébé, et préférera au final sauver sa peau et laissera le bébé aux griffes de ses poursuivants. Feast 2 retrouve un second souffle, il s’y passe alors plus de choses pour les personnages, les situations comiques s’enchainent (comme la construction d’une catapulte pour passer d’immeubles en immeubles, ou les gags sur la pauvre grand mère…), le gore revient, et on ne s’y ennuie pas. Le final, explosif (dans tous les sens du terme), ouvre malheureusement la voie vers un forcé Feast 3, qui parvient à faire encore pire. Heureusement, ce sera le dernier opus.

feast 2 07feast 2 08

6

Les plus:
Le final qui rattrape un peu le carnage
Honey Pie, la blonde
Les moins:
Ça tourne en rond
Pas vraiment fun
Lourd

En bref: Une suite bien décevante, produit direct to vidéo ou l’équipe originale revient, mais tente d’en faire toujours plus. Indigeste, à part une dernière partie sympathique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s