CHILDREN OF THE CORN (remake) de Donald P. Borchers


CHILDREN OF THE CORN

Titre original : Children of the Corn
2009 – Etats Unis
Genre: Fantastique – Adaptation – Remake
Réalisation : Donald P. Borchers
Musique: Jonathan Elias et Nathaniel Morgan
Scénario :  Donald P. Borchers d’après Stephen King

Avec Daniel Newman, David Anders, Preston Bailey, Kandyse Mcclure et Austin Dreher

Synopsis : Isaac, fils de pasteur, ordonne aux enfants de la ville de Gatlin de sacrifier tous les adultes de plus de 18 ans au dieu du maïs.  Quelques années après l’événement, Burt et Vicky, un jeune couple, renversent par accident un enfant avec leur voiture. En cherchant de l’aide, ils arrivent à Gatlin.

Le dernier opus datant de 2001, pourtant pas si mauvais, a du calmer Dimension Films, puisque la saga des Children of the Corn s’était éteinte. Ce qui n’était pas plus mal. Mais arrivé en 2009, que nenni, voilà un nouvel opus qui débarque. Que dis-je, je vais vous mettre l’eau à la bouche : un remake du premier opus, sans Linda Hamilton cette fois, et en plus, un remake produit par Syfy. Si avec ça, vous n’avez pas envie de voir le métrage… Bon et sinon, plus sérieusement, ça donne quoi ce remake ? Et bien, beaucoup d’opus étaient déjà quasi des remakes, et donc on a la chance de pouvoir voir pour le 8ème fois la même histoire, mais cette fois ci, ils assument. Le réalisateur, Donald P. Borchers, n’est pas inconnu dans la saga, puisqu’il avait produit le premier opus. Ici, il prend les rennes, et écrit également le scénario.

Durant toute sa première heure, le film reprend quasiment à l’identique l’original, avec ses défauts et qualités. Ah non, surtout ces défauts. Ceux qui n’avaient pas aimés l’original devront fuir au plus vite ce remake, qui en plus d’avoir les mêmes défauts, en rajoute. Ainsi, premier gros point noir : le casting raté. Le réalisateur a du penser que ce serait une idée géniale de prendre Preston Bailey, le tout jeune innocent petit garçon de la série Dexter pour jouer Isaac, sauf qu’il faut bien avouer que… ça ne fonctionne absolument pas. Il ne fait pas peur, n’a aucune présence et est ridicule. Dommage, une prochaine fois petit gars peut être. Ensuite, deuxième erreur : les personnages. S’ils sont en gros les mêmes que l’original, le couple qui se perd dans la ville est ici totalement énervant, entre un mec qui veut toujours avoir raison et une p*te qui passe son temps à lui gueuler dessus et à gueuler tout cour en fait. Le rythme est le même que dans le premier opus, et les événements également, à quelques différences près, si bien que oui, on se fait chier et rien ne vient sauver le film. Ah si, le score musical… ah, on me chuchote qu’ils ont reprit le score musical de Jonathan Elias pour l’original. Le final tente quelque chose de nouveau par contre, en prenant une direction originale et se voulant plus sombre, mais après avoir subit le métrage pendant plus d’une heure, rien à faire, le spectateur dépité voudra plutôt fuir le film et n’en retenir que les mauvais points. Ou ne rien en retenir serait même mieux.

5

Les plus:

Une fin différente

Les moins:

Des personnages tête à claques

Le gosse peu convaincant

Sinon, ben c’est comme l’original, en moins bien

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s