LE MARIN DES MERS DE CHINE de Jackie Chan


marin des mers de chineLE MARIN DES MERS DE CHINE

Titre original : Project A – ‘A’ gai waak – A計劃
1983 – Hong Kong
Genre: Aventures
Réalisation : Jackie Chan
Musique: Siu-Tin Lai (Michael Lai)
Scénario :  Jackie Chan et Edward Tang

Avec Jackie Chan, Sammo Hung, Yuen Biao, Dick Wei, Wong Maan Ying, Tai Bo, Mars, Lee Hoi Sang, Kwan Hoi San et John Cheung

Synopsis : Au début du XXe siècle, Hong Kong est une colonie anglaise. Les pirates terrorisent les eaux alentours. Dragon et les autres membres  de la marine doivent partir en mer pour les combattre et mettre un terme au règne de leur chef : Lo. Seulement le jour du départ, la marine se retrouve sans bateaux, et Dragon et son équipe doivent rejoindre la police locale.

marindesmersdechine102marindesmersdechine104marindesmersdechine107marindesmersdechine105

Ne passons pas par quatre chemins, surtout que tout le monde connaît ce Project A (rebaptisé donc Le Marin des Mers de Chine en France, qui eu une suite en 1988), ce film s’avère sans aucun doute l’un des meilleurs films de Jackie Chan, aux côtés de Opération Condor et de Police Story. Un des meilleurs films de Jackie Chan, mais également une des meilleures Kung Fu comedy, et pas seulement grâce au talent de Jackie Chan. En effet, avec d’autres métrages par la suite, Project A met en scène un trio d’acteurs/cascadeurs/combattants que l’on prend plaisir à suivre. Un an plus tôt, Jackie Chan avait signé Dragon Lord, sympathique mais loin d’être inoubliable, et ici, il met les bouchées double pour nous livrer tout simplement un cocktail détonnant et explosif de cascades, d’action, et surtout d’humour, omniprésent tout le long, grâce à trois personnages bien différents. On retrouve donc Jackie Chan dans le rôle de Dragon, faisant partie de la police maritime, et à côté, Yuen Biao, de la police, avec qui la police maritime est toujours en conflit, et Sammo Hung dans le rôle d’un brigand. Les trois bonhommes, que l’on retrouvera l’année suivante dans Soif de Justice (Wheels on Meals) de Sammo Hung, puis en 1988 avec l’énorme Dragons Forever. Ensembles, ils fournissent au métrage l’aspect comédie lors de scènes délicieusement drôles, et parfois stupides.

marindesmersdechine108marindesmersdechine110marindesmersdechine111marindesmersdechine112

L’aspect comédie est totalement réussi, avec les différentes engueulades entre ses trois parties, les petites disputes en pleines courses poursuites, ou encore l’entraînement imposé à Dragon et son équipe lorsqu’ils rejoignent la police par obligation. L’humour est bon enfant et fonctionne alors à merveille, entre la scène des douches, l’entraînement à la grenade, où quand les personnages sont punis et doivent réciter une phrase mille fois. Bien entendu, Jackie Chan oblige, l’humour rejoindra même les grandes scènes d’action, avec quelques grimaces et situations pour le moins réussies. Les trois compères vont bien entendu finir par s’allier afin de lutter contre la menace pirate ! Outre son aspect humour omniprésent et encore plus souligné par la musique (la baston dans le bar au début avec la musique qui se lance, ou encore les morceaux utilisés lors de la culte poursuite en vélo), Jackie Chan ne se moque pas de nous et nous livre des cascades dont il a le secret et des scènes de poursuites ou des combats tout simplement énormes, et ce dés le début du métrage. Le film est parsemé de moments cultes difficilement oubliables. Comment ne pas penser au combat de début dans le bar entre la police et les marins, blindée d’humour avec le coup des spaghettis, à cette poursuite en vélo regorgeant d’idées énormes et drôles au possibles, ou bien entendu au combat final.

marindesmersdechine113marindesmersdechine115marindesmersdechine117marindesmersdechine118

C’est un vrai déluge qui ravira le fan et qui ne laissa pas indifférent à l’époque. Les spectateurs ont vu juste et le métrage fut un énorme succès. Outre son humour omniprésent totalement réussi (ah, la grande époque, je rigole encore à chaque fois de la blague des mots de passe), ses combats vifs et audacieux (le final dans l’antre des pirates), ses poursuites en vélo délicieuses, on pourra ajouter bien entendu quelques cascades folles dont Jackie avait le secret à l’époque, dont la fameuse chute depuis l’horloge, une de ses cascades les plus dangereuses (à côté de celle du centre commercial de Police Story, de la chute de l’arbre du premier Armour of God et de la cascade en moto de Armour of God 2) de sa carrière, toujours aussi impressionnante. Project A est une des meilleures réalisations de Jackie Chan, qui fait plaisir à son public autant qu’il a du prendre de plaisir à le tourner, un pur moment de bonheur qu’on ne se lasse toujours pas de regarder après tout ce temps et qui ne prend toujours pas de rides, quasi 30 ans après.

marindesmersdechine119marindesmersdechine120marindesmersdechine121marindesmersdechine122

18

Les plus:

Un classique

Des cascades monstrueuses (l’horloge)

De très bons combats

L’alchimie entre les trois stars

L’humour

Les moins:

…..

En bref: Project A est tout simplement un film culte, un des meilleurs de Jackie Chan au top de sa forme, un film aux cascades monstres et où on rigole souvent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s