HIGH SCHOOL DXD de Yanagisawa Tetsuya


High_School_DxD_Vol.1_DVDHIGH SCHOOL DXD

Titre original: ハイスクールD×D
2012 – Japon
Genre: Animation
Réalisation : Yanagisawa Tetsuya
Musique: Nakanishi Ryosuke
Scénario : Yoshioka Takao d’après le manga de Ishibumi Ichiei

Avec  les voix de Hikasa Yôko, Kaji Yuuki, Taketatsu Ayana, Asakura Azumi et Tachiki Fumihiko

Synopsis : Hyodo Issei est un étudiant de seconde année. Puceau, pervers, il vit une vie tranquille jusqu’à un rendez-vous avec une fille nommée Yûma. À la fin de celui-ci, Yûma l’emmène dans un petit par cet lui demande de mourir pour elle alors qu’elle se transforme en ange déchu, avant de le transpercer avec son épée. Issei se réveille le lendemain, croyant à un rêve. Mais il n’est pas seul dans son lit, il se retrouve nez à nez avec Gremory Rias, une élève de troisième année aux longs cheveux rouges, nue. Elle lui révèle être un démon et lui avoir sauvé la vie, le ramenant en tant que démon, et devenant donc son maître…

HighschollDxD03HighschollDxD04HighschollDxD06HighschollDxD07HighschollDxD11HighschollDxD12

High School DxD, c’est l’anime découvert totalement par hasard, attiré par un simple visuel, son genre (fantastique) et sa courte durée (12 épisodes). Au départ, il s’agissait d’un light novel parût en 2008 de 15 volumes, avant de devenir un manga en 2011, de cinq volumes. En 2012, ce fut logiquement au tour d’une série animée de 12 épisodes d’apparaître. L’anime a du avoir un certain succès, puisqu’une seconde saison (qu’il me tarde de regarder) a été produite cette année sous le nom de High School DxD NEW. Bref, qu’est ce que ça raconte ? Et bien, dans le fond, rien de nouveau. On nous invite à suivre le quotidien d’un jeune lycéen très pervers qui ne pense qu’aux seins (oui, même au moment de mourir) et qui va se retrouver malgré lui prit en chasse par des anges déchus, car il détient un pouvoir assez spécial, qui pourrait faire de lui une arme mortelle entre de mauvaises mains. Dès le premier épisode et son ouverture, il se dégage quelque chose d’assez surprenant de cette anime. Une vraie ambiance s’installe, entre les voix off des personnages, le character design des plus sympathiques et la splendide musique qui enrobe le tout. Malgré son côté pervers prononcé et par moment totalement gratuit (et source de nombreux gags qui font souvent mouche), il y a bel et bien quelque chose ici, quelque chose qui dès les premiers instants nous donne envie d’en savoir plus. Car il faut bien l’avouer, les premiers instants, prologue de côté, donnent l’impression de regarder un spectacle plutôt coquin et bon enfant, mais rien de plus. Pourtant, lorsque Issei, le personnage principal, obtient son premier rendez-vous galant avec une simplicité extrême, on se doute que quelque chose cloche.

HighschollDxD14HighschollDxD17HighschollDxD20HighschollDxD23HighschollDxD26HighschollDxD27

Et bien entendu, avant même la fin du premier épisode, le drame est là, la belle étant un ange déchu, et Issei va perdre la vie de manière brutale et sanglante. Le graphisme se fait dans ses moments plus sombres, l’animation nette et bien foutue, et l’anime étonne alors, et donne encore plus envie d’en savoir plus. Ramené à la vie par une jeune étudiante aux longs cheveux rouges, Rias, Issei va alors devoir suivre la voie du démon. Car sa sauveuse l’a tout simplement ramené à la vie comme un de ses pions, un esclave. Issei va pénétrer dans un nouvel univers, et si l’anime ne va pas se calmer sur le côté ecchi (coquin), loin de là, l’action va également débarquer, et pas mal de nouveaux personnages également. Si les personnages ont tous un bon fond, ils n’en restent pas moins tous des démons. Même lorsqu’il croisera dans l’épisode 3 une religieuse, celle-ci apparaîtra en décallage total avec les anges déchus et autres prêtres avec qui elle travaille, qui semblent cruels et froids. Dans High School DxD, les démons sont finalement montrés sous un angle « sympathique », ayant des notions d’honneur, de respect et d’entre aide, alors que les autres, censés représenter le bien, sont solitaires, sadiques, ou parfois tout simplement fous. Mais malgré quelques personnages croisés et quelques courtes intrigues, la série se focalise sur autre chose. À savoir, l’entraînement de Issei pour s’affirmer et gagner en puissance, et l’amitié (amour) naissant entre lui et deux autres personnages.

HighschollDxD28HighschollDxD31HighschollDxD37HighschollDxD39HighschollDxD41HighschollDxD44

Comme dit plus haut, malgré la gratuité de certains plans, très coquins, nous montrant les différents personnages féminins souvent dénudés, à coups de gros plans, cela amène souvent quelques situations comiques amusantes. Le dessin est très agréable à l’œil, pas de fausses notes quelconques ou de plans moins travaillés que les autres. Et malgré le côté léger de certains moments, l’anime ne choisit jamais la facilité en changeant son graphisme pour l’adapter au ton de telle ou telle scène, ou alors très rarement. Les différents personnages, notamment Rias, sont parfaitement dessinés et animés et se révèlent plus qu’attachants. L’animation justement, même dans les scènes d’action (il y aura de nombreux affrontements), est toujours d’un très bon niveau, même si on pourra bien dire que les gros seins de certains personnages rebondissent trop… Finalement, malgré son côté assez gratuit envers la nudité, mais qui ne dérange pas et en fait une vraie œuvre pour adulte, High School DxD bénéficie d’un soin particulier dans sa mise en image, et ses personnages s’avèrent suffisamment attachant pour rendre l’ensemble prenant du début à la fin, malgré son intrigue qui aurait pu oser partir dans une direction plus osée, ou disons, moins simpliste. Les enjeux de cette première saison sont en effet relativement simples et basiques, et c’est dommage car il y avait beaucoup de potentiel. Peut-être que la saison 2 visera plus haut, la réponse prochainement. Mais pour le moment, High School DxD reste un très bon moment d’animation pour adultes.

HighschollDxD46HighschollDxD49HighschollDxD51HighschollDxD57HighschollDxD63HighschollDxD66

14

Les plus:

Une très belle mise en image

Des personnages attachants

Court et prenant

Une super bande son

Les moins:

Peut-être une intrigue au final trop simple

Parfois bien gratuit

 

En bref: Cette première saison est une bonne entrée dans l’univers, prenant, aux magnifiques images accompagnées d’une très bonne OST. Parfois gratuit et osé dans sa nudité, parfois violent, un très bon petit moment, en espérant une vraie fin pour la saison 2.

2 commentaires

  1. Récemment, j’ai vu la saison 2 et j’apprécie toujours autant cette anime.
    Comme tu dis dans les moins, l’intrigue est simple, voir basique mais d’un autre côté, j’aime bien les combats, le côté fan service, les boobs ^^ et le héro totalement pervers !
    D’ailleurs, j’ai bien rigolé quand il utilise pour la première sa technique pour enlever les vêtements ! Il était ultra sérieux !! lol

    1. J’ai vu les deux d’affilé, je mettrais ma chronique de la saison 2 ce weekend (que j’ai préféré, pour le fond un peu plus sombre et l’histoire qui a plus d’ampleur).
      J’ai acheté dans la foulée les 3 premiers manga pour comparer et voir si j’avais plus de détails ^^
      Ah oui ça, qu’est ce que j’ai rigolé aussi, tu te dis « mais jusqu’où va-t-il aller dans sa perversité? » mdr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s