MOM AND DAD de Brian Taylor


MOM AND DAD

Titre original : Mom and Dad
2017 – Etats Unis
Genre : Comédie d’horreur
Réalisation : Brian Taylor
Musique : Mr Bill
Scénario : Brian Taylor
Avec Nicolas Cage, Selma Blair, Anne Winters, Zackary Arthur, Robert Cunningham, Olivia Crocicchia et Lance Henriksen

Synopsis : Une adolescente et son petit frère doivent survivre pendant 24 heures à une hystérie de masse aux origines inconnues incitant les parents à se retourner violemment contre leurs enfants.

Mom and Dad est le premier film réalisé en solo par Brian Taylor. Taylor, on le connait tous, c’est le Taylor se cachant derrière le Neveldine & Taylor de Hyper Tension 1 et 2, Ultimate Game ou encore Ghose Rider 2, déjà avec Nicolas Cage. On peut donc avoir peur, car s’il faut bien avouer une chose, même si j’aime bien Hyper Tension, c’est que niveau mise en scène, c’est un tel bordel que tout semble improvisé. Alors oui, en 2006 sur le premier Hyper Tension, ça surprenait, et maintenant, ça irrite tant ça part dans tous les sens. Après, avec le sujet de Mom and Dad, le film solo de Brian Taylor, on se dit pourquoi pas après tout. Des parents qui pour une raison inconnue vont tous péter un câble et vouloir buter leurs enfants. Un pitch osé, provocateur même, et on se dit alors que la folie habituelle du réalisateur pourrait au moins nous livrer un produit fun. Alors Mom and Dad, ça vaut quoi ? Et bien si sur le papier, voir Nicolas Cage péter un cable et donc cabotiner encore une fois aux côtés de Selma Blair en voulant tuer ses deux gamins, ça a de quoi attirer, surtout si on rajoute un petit rôle pour ce bon vieux Lance Henriksen, autant au final, on sent que le film hésite constamment dans la direction à prendre. Mom and Dad a le cul entre deux chaises. Le film veut-il jouer sur la folie ou se faire sérieux ? Veut-il jouer sur la comédie ou sur le drame ? Veut-il être un divertissement ou nous dire quelque chose ? Veut-il nous parler d’un virus quelconque ou bien est-ce là un raz le bol général des parents ? Sans cesse, le film va hésiter, passer d’un ton à un autre, d’un moment un peu fou à un instant plus dramatique, d’un moment qui fait rire à un autre beaucoup moins drôle, sans jamais choisir ce qu’il veut être.

Aucun doute du coup que ce Mom and Dad va décevoir énormément, car il n’est finalement pas vraiment ce dont on pouvait attendre de lui. Brian Taylor semble s’être calmé en étant seul au scénario et à la caméra, et si on décèle encore par moment quelques bribes de son passé cinématographique (quelques effets de styles énervants, ainsi que quelques moments un peu fou). Mom and Dad va donc se focaliser avant tout sur une famille. Nicolas Cage et Selma Blair sont les parents, Anne Winters et Zachary Arthur sont les enfants. Je pense que la première erreur du film est tout d’abord de nous montrer ce qu’il se passe à l’échelle mondiale (tous les parents pètent un câble) avant de refermer son intrigue en lieu huis sur cette famille, au lieu de faire l’inverse. Surtout que la première partie recèle quelques idées, avec la femme de ménage, ou encore avec le petit ami de Carly, la fille de la famille Ryan, qui passe simplement son examen tandis qu’une armée de parents attend sagement aux portes. Des bonnes idées, il y en a dans cette partie, mais trop rapidement éclipsées ou rarement exploitées. Pareil pour la scène d’accouchement de la sœur de Kendall (Selma Blair), une scène qui aurait pu nous ramener au mauvais goût habituel des productions Neveldine & Taylor, mais que le réalisateur préfère torcher rapidement pour passer à autre chose et ainsi dés l’instant suivant recentrer son intrigue sur la famille Ryan. Comme si en réalité, il voulait nous faire saliver et nous rappeler ces précédentes œuvres, avant de nous dire clairement qu’il a changé. Sauf qu’il n’a pas totalement changé. Si la réalisation est par exemple plus propre que d’habitude, il case par moment quelques plans totalement désordonnés, cadrés de travers, ultra cut ou agrémentés de sons bien aigus, ce qui nous rappelle d’où il vient.

Néanmoins, on s’accroche, car Mom and Dad a un certain potentiel, Nicolas Cage semble s’amuser dans son rôle (mais il semble toujours s’amuser en fait), Selma Blair est convaincante, et on se dit que les quelques bonnes idées glissées ci et là vont refaire surface par la suite. Puis vint le huis clos. Et encore une fois, même là, malgré quelques bribes de folies, le réalisateur s’amuse à nous prendre à revers. Alors qu’on pense assister à une scène de folie pure, il s’amuse avec quelques flashbacks, à la fois bénéfiques pour le fond que nocifs dans la forme. Bénéfiques car ces scènes viennent étoffer les personnages, et mieux, viennent nous dire que le réalisateur a quelque chose à nous dire, sur le fait d’être parents, mais aussi sur le fait de vieillir, de voir ses rêves disparaître. Etonnement, le propos est alors plutôt juste et met le doigt là où il faut. Mais ironiquement, si ça vise juste, ça ralentit le rythme général, et ça donne un côté dramatique à l’œuvre, qui vient alors contredire son aspect comique. Et le film ne parvient jamais à trouver l’équilibre qu’il faudrait entre les deux aspects, comédie et drame, folie et sérieux, gore et sobre. Ce qui est sûr, c’est que Mom and Dad n’est pas aussi fou qu’on le pensait, et surtout qu’on s’attendait a bien plus rentre dedans vu son sujet. Car finalement, on ne va pas mentir, les meurtres d’enfants sont ultra rares. Alors oui, ça reste divertissant, certaines idées sont même louables, mais ce n’est pas exceptionnel.

Les plus

Quelques moments un peu foufou
Par moment, un fond plutôt pertinent
Divertissant
Nicolas Cage et Selma Blair se font plaisir

Les moins

Mais loin d’être aussi fou qu’on pensait
La partie humour et drame ne se mélangent pas bien
Ça n’utilise pas assez son idée de base

 

En bref : Mom & Dad n’est pas vraiment la comédie horrifique attendue. Il y a pas mal d’éléments intéressants, mais l’ensemble ne se mélange pas toujours bien. Reste un métrage divertissant à défaut de convaincre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s