LES DENTS DE LA MER : 2ÈME PARTIE de Jeannot Szwarc


LES DENTS DE LA MER : 2ÈME PARTIE

Titre original : Jaws 2
1978 – Etats Unis
Genre : Aventures
Réalisation : Jeannot Szwarc
Musique : John Williams
Scénario : Carl Gottlieb et Howard Sackler
Avec Roy Scheider, Lorraine Gary, Murray Hamilton, Joseph Mascolo, Jeffrey Kramer, Collin Wilcox, Ann Dusenberry et Mark Grunner

Synopsis : Quatre années ont passé depuis l’attaque d’un grand requin blanc dans la station balnéaire d’Amity. Le chef de la police locale, Martin Brody, qui a déjà affronté un redoutable squale, est toujours en fonction. Lorsque deux plongeurs disparaissent sans laisser d’autres traces qu’un appareil photo de plongée trouvé sous leur luxueux yatch, Brody est persuadé qu’un nouveau requin rôde dans les eaux d’Amity. Mais le maire et ses conseillers ne veulent plus entendre parler de requin et ne prêtent pas attention aux histoires de Brody…

Les Dents de la Mer de Steven Spielberg devint le succès surprise de l’été 1975, devenant d’ailleurs malgré lui, et bien ironiquement, le premier blockbuster d’été de l’histoire du cinéma. Ironique car oui, un blockbuster sortant en été qui traumatise les spectateurs et leur donne peur de la plage, j’appelle ça une grosse ironie. Mais, ironie ou pas, blockbuster ou pas, Les Dents de la Mer reste encore à ce jour le meilleur film de requin existant. Spielberg peut dormir tranquille, les messieurs de chez Asylum ne sont pas prêts de le détrôner. Mais après le succès du premier film, la Universal, qui produit, ne peut pas en rester là. Une suite est donc mise en chantier, et une date de sortie est directement annoncée pour Juin 1978. Le souci, c’est que Spielberg ne revient pas, trop occupé à travailler sur Rencontres du Troisième Type. Une équipe commence à travailler sur le projet, mais après seulement quelques jours, tout repart à zéro. Le projet tel qu’il était prévu ne mettait pas assez en avant le requin. Finalement, c’est Jeannot Szwarc (qui réalisera par la suite… le film Supergirl en 1984) qui récupère le projet, et qui doit mener l’aventure a bien avec un budget plutôt confortable de 20 millions de dollars. À sa sortie, le film fonctionne, bien que laissant un souvenir bien moins marquant aux spectateurs. Et pour cause, Les Dents de la Mer 2ème partie joue pendant toute sa première heure la sécurité, en reprenant chaque élément qui fonctionnait dans le premier film et en l’intégrant au récit. Quatre années ont passées, mais les choses restent les mêmes. Brody (Roy Scheider) est toujours le chef de la police, il passe toujours pour un fou dés qu’il crie à qui veut l’entendre qu’un grand requin blanc erre non loin de la petite station balnéaire d’Amity, le Maire refuse toujours de fermer la station car l’été approche…

Oui, on prend les mêmes et on recommence. Roy Scheider, Lorraine Gary jouant sa femme et Murray Hamilton jouant le Maire sont tous les trois de retour. Mais pour peu que l’on soit bon public, ou dans un bon jour, l’ensemble passe plutôt bien. Quelques scènes fonctionnent, les acteurs sont bons, et si Jeannot Szwarc n’arrive pas un instant à la cheville de Spielberg quand il faut mettre du suspense dans son métrage se montre être un faiseur appliqué. Notion spéciale bien entendu aux scènes aquatiques magnifiques. Mais dans l’ensemble, cette première heure ressemble énormément au premier film, et n’hésite pas d’ailleurs à reprendre les mêmes scènes clés. Et même si certaines s’avèrent efficaces (Brody en haut de sa tour surveillant le large par exemple), on ne peut s’empêcher d’être un brin déçu. Reste la scène d’attaque de la skieuse nautique, qui fait d’ailleurs penser au film Piranhas de Joe Dante, qui sort la même année, et qui fonctionne parfaitement. Et puis sans prévenir, voilà que le film effectue un virage assez brutal pour s’éloigner de son modèle et prédécesseur lors de sa seconde heure. Le film n’allait pas nous refaire le coup de l’équipe de trois hommes partant en mer pour traquer un grand requin blanc, le spectateur n’aurait pas apprécié revoir à l’identique intégralement le même film après tout. Il faut donc innover. Le scénario va donc faire le choix d’impliquer personnellement Brody, en se focalisant sur une bande de jeunes qui partent en mer et vont se retrouver bloqués bien malgré eux avec le grand requin blanc. Parmi ses jeunes, les deux fils de Brody, qui va donc partir en mer pour sauver la bande et sa progéniture.

Si ce grand changement dans l’intrigue et donc cette seconde heure clairement différente peut faire plaisir, il faut néanmoins souligner qu’elle s’avère beaucoup moins efficace que le film de Spielberg, notamment à cause d’un certain souci d’écriture. Le premier film n’avait véritablement que trois personnages à rendre attachants, et y parvenait grâce à certaines scènes marquantes. Ce second opus voit environ 8 jeunes partir en mer, sans que l’on ne sache grand-chose d’eux, à part que certains veulent se faire des bisous et qu’ils veulent profiter du large pour boire de la bière loin de leurs parents. Limité donc pour notre investissement. Et le requin dans tout ça ? Suite obligé, le requin est plus présent que dans le film original, toujours aussi bien fait, mais moins marquant, sans doute car le film le révèle plus longuement, ou alors tout simplement car l’effet de surprise n’est plus là. Quoi qu’il en soit, son final reste néanmoins efficace et convaincant (même si j’aurais eu envie de jeter un ou deux personnages à l’eau). En soit, Jeannot Szwarc a signé une suite honnête, mais faisant plus office de série B comparé au premier métrage. Ce qui n’est pas si mal vu ce qu’il arrivera à la saga par la suite dans les années 80.

Les plus

Une honnête suite
Quelques scènes réussies
Retrouver la famille Brody

Les moins

Une première heure un peu fainéante
Beaucoup de personnages peu intéressants

 

En bref : Cette première suite, bien que largement inférieure au film de Spielberg, se regarde néanmoins avec un certain plaisir. L’ensemble est sérieux et généreux en tout cas.

9 commentaires

  1. C’est mon Jaws de cœur, que j’ai vu avant le Spielberg je crois.
    Objectivement, il n’atteint effectivement pas la cheville de l’original. Clairement pas le même homme à la barre. Comme tu dis, quelques idées sur agent, comme ces petits voiliers à la dérive, le transformateur comme dernière bouée avant la haute mer, le requin à demi cramé,… Ett puis les acteurs assurent. Je ne sais pas si Szwarc a eu les mêmes galères que Spielberg sur le tournage.

    1. J’ai la chance de les avoir vu dans l’ordre. Enfin, je n’ai toujours pas vu le 4ème, ça me fait peur ahah ! Mais je l’ai, donc un jour viendra.

      Alors je ne sais pas tout de la production, je n’ai d’ailleurs pas regardé l’intégralité des bonus de mon édition DVD, mais je sais que Szwarc a surtout eu des soucis avec les acteurs (et probablement le studio, forcément en faisant une suite à un film aussi populaire).

      1. J’imagine que les acteurs n’étaient pas spécialement partants pour une suite. Néanmoins Scheider à dû être content de voir arriver un gros chèque après l’échec du Sorcerer de Friedkin.

  2. J’ai toujours bien aimé ce « Jaws 2 ». Le film n’a pas l’originalité, la puissance ou le génie de son prédécesseur mais ça reste une suite honnête, plutôt généreuse en morceaux de bravoure. Sans compter la présence de Roy Scheider, un gage de qualité (et un lien précieux avec le Spielberg). En revanche, attends-toi à souffrir quand tu découvriras le piteux quatrième épisode…

    1. Beaucoup de fans du premier semblent parfois cracher sur ce second opus au même titre que les autres… Alors que oui clairement, même si je l’ai vu très jeune aussi et qu’il y a une pointe de nostalgie, le spectacle reste honorable.
      Attend attend, je l’ai le film, maintenant faut trouver la motivation, et surtout le temps, en ce moment c’est un peu la folie (écriture d’un nouveau scénario en urgence pour un tournage dans 2 mois).

  3. Même si il n’arrive pas au niveau de celui de Spielberg, ce Jaws 2 m’a beaucoup plu et je le regarde toujours avec autant de plaisir. Superbe critique et super blog. J’adore 😉

    1. Je me sens vraiment moins seul maintenant. Pareil, j’ai le dvd comme le premier, et je les regarde toujours.
      Merci beaucoup en tout cas, et merci de ton passage 😉 Tu tombes un peu en période creuse par contre, peu de temps en ce moment, donc moins d’articles, mais ça va revenir ^^

      1. Pas de soucis je viens de découvrir ton blog donc je vais prendre le temps de lire tranquillement tes articles. A bientôt

      2. Oui il y a de quoi faire, plus de dix années d’articles même si à cette adresse cela ne fait que 5 ans il me semble 😉
        J’ai survolé ton blog, et rien que pour ton avis positif sur Suspiria qui est un de mes films cultes, je vais fouiner plus en profondeur très vite. A bientôt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s