SPECIAL DELIVERY (특송) de Park Dae-min (2022)

SPECIAL DELIVERY

Titre Original : Teuksong – 특송
2022 – Corée du Sud
Genre : Action
Durée : 1h48
Réalisation : Park Dae-min
Musique : Hwang Sang-jun
Scénario : Park Dae-min

Avec Park So-dam, Song Sae-byeok, Kim Eui-sung, Jung Hyeon-jun, Yeon Woo-jin, Yeom Hye-ran et Han Hyun-min

Synopsis : Pour arrondir ses fins de mois, une ouvrière travaille au noir comme coursière la nuit. Dans le cadre de son deuxième job, elle se voit souvent confier les demandes de livraison les plus inhabituelles. Bientôt, sa nouvelle mission prend une tournure sombre…

Sortant finalement en 2022 alors que le tournage s’était déroulé en 2019, Special Delivery s’engouffre dans un sous genre du cinéma d’action et du polar bien connu des cinéphiles depuis des années, ce sous-genre des chauffeurs surdoués qui font des courses pas forcément légales et qui se retrouvent un peu dans la merde après une course qui tourne mal, souvent la faute au chargement de la dite course. Pourquoi pas, après tout, ce sous-genre, il a souvent été représenté aux Etats Unis, et même dans une production française made in Europacorp. Driver de Walter Hill en 1979 déjà, Le Transporteur en 2002 avec Jason Statham et Shu Qi, ou encore Drive de Nicolas Winding Refn en 2011 et plus récemment Baby Driver de Edgar Wright. Les exemples ne manquent pas, et surtout, on a semble-t-il fait le tour de ce sous-genre très codifié. Mais le genre, avec personnage surdoué mais pas vraiment social, méchant très méchant, ouverture qui nous montre tout le talent de son héros avec cascades impressionnantes, puis donc, le contrat qui tourne mal, course contre la montre et effusion de violence. Le film n’a aucunement l’ambition de renouveler le genre, ni même de surprendre le spectateur habitué à ce genre de spectacle, mais plutôt de lui livrer une très solide série B, bien emballée, qui n’ennuie pas, et qui va à l’essentiel, ce qui dans le fond fait toujours plaisir, surtout lorsque l’on remarque encore une fois que le film en provenance du pays où il pleut souvent n’étire pas sa durée, ne dépassant même pas les 1h50. Oui, une durée qui rend immédiatement le spectacle digeste, surtout quand l’ensemble ne tente jamais de péter plus haut que son cul, et ne se prend pas au sérieux, livrant donc un métrage qui va vite, et plutôt fun.

Il faut donc prendre Special Delivery clairement pour ce qu’il est, à savoir un métrage solide techniquement, plutôt fun, avec de belles scènes d’action, mais qui ne surprendra pas une seule seconde. Car autant l’avouer, même dans sa séquence d’ouverture, le spectre d’autres films du genre plane constamment. Notamment le spectre de Drive de Nicolas Winding Refn, puisque lors de cette ouverture, cette livraison initiale donc pour présenter le personnage principal et ses talents, notre conductrice, Eun-ha, jouée par Park So-dam (Parasite de Bong Joon-ho), utilisera des subterfuges directement issus du film de Refn, avec passage dans les petites rues, extinction du moteur et des feux afin de passer inaperçu, le tout avec deux passagers à l’arrière au départ sceptiques. Le reste est un simple mélange entre ce même film et un certain Transporteur puisque Eun-ha devra transporter un père et son fils, poursuivis par des flics ripoux après le vol d’une clé de sécurité, sauf que seul le film arrivera à destination, et que notre conductrice va alors décider de protéger l’enfant, s’attachant progressivement à lui, et donc perdant peu à peu sa froideur et sa distance habituelle pour se montrer plus humaine. A défaut de surprendre le spectateur dans ses twists ou son déroulé, Special Delivery parvient en tout cas à le divertir. L’ensemble est parfaitement rythmé, joliment filmé que ce soit dans les scènes de jour ou de nuit avec ses teintes orangées et ses quelques rues pleines de néons, et le film tente malgré tout de rester modeste dans sa proposition. Pas d’action over the top, de cascades improbables, et donc une utilisation minimaliste des CGI, ce qui rend immédiatement les cascades beaucoup plus impressionnantes et agréables. Même si, évidemment, quelques très rares CGI pour les moments les plus dangereux semblent présents tant quelques rares plans sonnent un peu faux, mais rien qui ne vienne véritablement choquer l’œil, même averti.

Un très bon point donc. L’ultime élément venant donc rendre l’ensemble très plaisant et crédible malgré tout ça, c’est l’implication de son casting. Autant Park So-dam dans le rôle principal que les autres acteurs l’entourant, il n’y a pas de fausses notes, et d’un côté, certains parviennent à rendre leurs personnages attachants (Jung Hyeon-jun, le petit garçon, ce qui n’est jamais aisé en général tant il est facile de les rendre tête à claques), tandis que de l’autre côté, ils parviennent à rendre leurs personnages détestables, même en en faisant des caisses (Song Sae-byeok, jouant le flic ripoux pourchassant nos héros). Cela rend le film plaisant dans son ensemble, fluide, et l’action qui arrive à intervalle régulier, que ce soit pour des poursuites en voitures ou des scènes plus musclées où ça se castagne, rend le tout hautement divertissement, et par moment, même plutôt fun. Surtout que le métrage ne cède pas au montage hystérique. Même si certaines scènes sont sans doute un peu trop découpées au niveau du montage, cela reste toujours lisible, et donc, appréciable. En réalité, Special Delivery fait clairement le job, et on ne pourra que lui reprocher son manque d’originalité, et donc, son côté prévisible, et ce même s’il délivre exactement la marchandise attendue avec de tels personnages et un tel concept. Il n’a pas à rougir face à la concurrence, et s’il n’arrive pas une seule seconde à la cheville d’un Driver ou d’un Drive, il peut au moins toujours se vanter d’être très efficace et d’être largement supérieur à l’essai made in Besson (enfin, Lettrrier, mais c’est tout comme).

Les plus

Fun, rythmé et allant à l’essentiel
De solides scènes d’action
Le casting plaisant

Les moins

Prévisible et donc sans surprises

En bref : Special Delivery s’inscrit dans un genre que l’on connait bien, et n’innove absolument pas. Par contre, il demeure extrêmement solide, rythmé, et très plaisant à regarder.

A FEW WORDS IN ENGLISH
THE GOOD THE BAD
♥ Fun, with a good pacing
♥ Nice action sequences
♥ A pretty good cast
⊗ Predictable and without real surprises
Special Delivery is the kind of movie we know and love, and it never tries to be more than that. A pretty well made thriller with car chases and action sequences, and a nice watch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :