BATTLE ROYALE de Fukasaku Kinji


battle royale pochetteBATTLE ROYALE

Titre original : バトル・ロワイアル
2000 – Japon
Genre: Carnage de lycéens
Réalisation : Fukasaku Kinji
Musique: Masamachi Amano
Scénario :  Fukasaku Kenta

Avec Fujiwara Tatsuya, Kitano Takeshi, Maeda Aki, Kuriyama Chiaki, Shibasaki Kou, Yamamoto Tato, Ando Masanobu et Miyamura Yûko

Synopsis : Battle Royale est la récompense du gouvernement aux problèmes de délinquance dans la société de nos jours. Une classe de lycéens est choisie au hasard, et celle-ci est déportée sur une île pour jouer à Battle Royale. Ils ont trois jours pour s’entre-tuer. Au final, il ne peut en rester qu’un. Si plus d’un lycée survit, les colliers qu’ils portent tous exploseront. Idem s’ils tentent de quitter l’île.

battleroyale101

Battle Royale a été un choc pour beaucoup au moment de sa sortie, faisant ainsi découvrir un réalisateur chevronné au grand public et au public plus jeune, Fukasaku Kinji. Malheureusement, celui-ci mourut deux ans après lors du tournage de Battle Royale 2 (bien triste suite par ailleurs). Mais quel que soit le point de vue du spectateur sur le produit final, Battle Royale est un film enragé, un film surprenant, un film jouissif. Car Battle Royale joue à plusieurs niveaux, autant sur le fond que dans la forme. Le film nous dépeint un Japon ravagé, en proie au chômage, à la délinquance. Si bien que le gouvernement n’a pas meilleure idée pour remettre les choses en place que d’emmener à la mort une classe de 43 lycéens. Pour jouer le professeur surveillant la classe sur les moniteurs, leur expliquant les règles, et faisant toutes les six heures le décompte des morts, on retrouve le grand Kitano Takeshi, en grande forme. L’introduction, durant laquelle il explique les règles du jeu et en profite pour tuer quelques élèves en passant nous met directement dans le bain. Oui, Battle Royale, en plus de son message (que l’on soit d’accord ou non), est extrêmement violent, et ne nous laisse que très peu de temps pour souffler, puisque l’on sait dés le départ que la quasi intégralité du casting va y passer avant la fin des deux heures. L’ouverture est un grand moment, d’autant plus que le réalisateur n’hésite pas à dynamiter l’ensemble avec un humour noir bienvenu.

battleroyale103

Il suffit de voir la vidéo de présentation du jeu par une jeune femme souriante et pleine d’énergie, pour comprendre le décalage entre certaines images et les situations. Fukasaku, malgré son grand âge lors du tournage, s’amuse comme un fou, et fait preuve d’une énergie folle qui ne quittera jamais le métrage, car à peine les règles posées et les armes distribuées, le carnage commence, et c’est alors là un pur plaisir cinématographique qui s’offre à nous, tant les meurtres, tous plus violents les uns que les autres, et toujours inventifs, vont s’enchaîner rapidement. Entre les meurtres, entre les notes d’humour, entre le cynisme certain de certaines séquences, le réalisateur et son scénariste (son fils, responsable de Battle Royale 2…) vont néanmoins prendre le temps de donner vie à leurs personnages principaux. Et ils font bien, car les acteurs sont en général très bons. Outre Kitano dans le rôle du professeur, froid et parfois sadique, on trouve là un très jeune Fujiwara Tatsuya, bien avant Death Note ou encore Kaiji, qui en fait parfois un peu trop comme à son habitude, mais reste néanmoins très crédible. On pourra également discerner dans un second rôle la jeune Kuriyama Chiai, connue du public occidental pour son rôle dans Kill Bill.

battleroyale102battleroyale107

Si le spectacle est total, jouissif et ultra sanglant, à coups de haches, mitrailleuses, arbalètes et autres, on ne peut s’empêcher d’être quelque peu effrayé par certaines scènes et la critique de la société que fait Fukasaku, avec cet état Japonais militaire dont les actes se rapprochent beaucoup des agissements de la seconde guerre mondiale par exemple. Fukasaku ne fait aucune concession et va à fond dans son sujet, même si l’on pourra reprocher au scénario d’être finalement aussi simple. Si il se permet, via sa multitude de personnages, de nous montrer les différentes facettes de notre société avec tous les cas possibles, l’intrigue et les enjeux n’évolueront pas pendant toute la durée du métrage. Qu’à cela ne tienne, l’intérêt n’est bien entendu pas là, et Battle Royale nous délivre ce que l’on voulait de lui : un film divertissant, simple mais pas vidé de toute substance, loin de là, où la caméra de Fukasaku rend magnifique des actes barbares inhumains, le tout aidé par une musique douce, et agrémenté de magnifiques morceaux de classiques (Bach, Schubert). Un film choc, un film culte, un film unique.

"Does...anyone...have...a...tampon?"battleroyale111

17

Les plus:

Méchamment violent et rentre dedans

Très divertissant, sans temps morts

Kitano, parfait dans le rôle du prof

Un propos intéressant

Les moins:

Tout de même simpliste

En bref: Battle Royale est bien le film culte annoncé, un film souvent copié depuis, mais jamais égalé. Un film terriblement violent sur la société actuelle.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s