BLOOD THE LAST VAMPIRE de Kitakubo Hiroyuki


Blood-The-Last-VampireBLOOD THE LAST VAMPIRE

Titre original : ブラッド ザ ラスト ヴァンパイア
2000 – Japon
Genre : Animation
Réalisation : Kitakubo Hiroyuki
Musique : Ike Yoshihiro
Scénario : Kamiyama Kenji

Avec les voix de Kudô Yuki, Nakamura Saemi, Joe Romersa, Rebecca Forstadt, Stuart Robinson et Koteyama Akira

Synopsis : À la veille de la guerre du Vietnam, une base américaine est infestée par d’étranges créatures démoniaques à l’apparence humaine. Une jeune fille répondant au nom de Saya est envoyée sur place par une organisation gouvernementale secrète dans le but de les éliminer. Pour mener à bien sa mission, elle adopte alors l’identité d’une écolière et intègre le collège de la base…

Bloodthelastvampireanime02Bloodthelastvampireanime03Bloodthelastvampireanime06Bloodthelastvampireanime07

On aura tout entendu sur Blood The Last Vampire. Véritable révolution dans le monde de l’animation, il faut pourtant bien avouer que le métrage de Kitakubo est loin d’être parfait. On pourra même dire par moment que le métrage se retrouve avec les défauts de ses qualités. Force est de reconnaître pourtant le véritable tour de force de l’équipe responsable du métrage, nous proposant un mélange constant de 2D et de 3D, d’animation par ordinateur. Lancement d’un univers qui s’étendra en séries animées (Blood +, Blood-C), en mangas, livres, mais également en jeux vidéo (uniquement au Japon), Blood The Last Vampire nous propose de suivre Saya, une jeune Japonaise redoutable chassant des monstres pour les tuer à coups de katana. L’histoire est extrêmement simple finalement, et la durée du métrage de seulement 50 minutes ne va pas permettre de développer l’univers totalement, mais plutôt de nous en donner un aperçu. Ainsi, la narration ira souvent à l’essentiel et ne s’éparpillera jamais, les scènes s’enchaînent les unes après les autres sans laisser le temps aux personnages secondaires de se développer, et mais en réussissant pourtant à instaurer une vraie mythologie et des personnages forts.

Bloodthelastvampireanime09Bloodthelastvampireanime10Bloodthelastvampireanime11Bloodthelastvampireanime12Bloodthelastvampireanime13Bloodthelastvampireanime14

Bien entendu, c’est Saya qui sera le personnage le plus développé et intriguant du métrage, alors que finalement, il s’agît bien du personnage qui parle le moins. Souvent silencieuse, préférant lancer des regards glaçants et trancher ses ennemis, beaucoup de choses sont effleurées avec son personnage, mais pourtant, beaucoup d’indices simples nous sont donnés par des gestes ou paroles. Saya n’énervera quand elle croisera une croix ou verra quelqu’un dire « Jesus Christ ». Les agents du gouvernement qui l’embauchent parlent d’elle comme étant « la dernière originale ». Et pourtant, malgré tous ces éléments qui la rapprochent du mythe classique du vampire, Saya marche en plein jour, et ne peut pas tuer d’humains. Tous ces éléments pourront autant plaire à un certain public que déplaire à un autre public qui voudra en apprendre beaucoup sur l’univers. Mais en soit, Blood The Last Vampire délivre l’essentiel : un univers intéressant et plus vaste qu’il n’en a l’air, et un rythme soutenu au détriment du reste. Dans le fond donc, le métrage ne plaira pas à tout le monde et fait des choix risqués.

Bloodthelastvampireanime15Bloodthelastvampireanime16Bloodthelastvampireanime17Bloodthelastvampireanime18

Dans la forme, ce sera un peu la même chose finalement, puisque l’équipe va utiliser des techniques révolutionnaires, nous donnant ainsi des décors de toute beauté, mais également des personnes qui ont assurément la classe, avec un visuel fort pour interpeler. Ajoutons à tout cela de magnifiques effets de lumières, et l’ensemble tient assurément la route, cohérent d’un bout à l’autre. D’un autre côté, on pourra reconnaître que certaines dessins paraissent un peu moins travaillés, et que l’animation n’est pas toujours au top, et c’est bien dommage. Mais à côté de ça, le plaisir visuel et l’univers créé est tellement passionnant et prenant que l’on a envie de passer outre ces quelques défauts, surtout qu’encore une fois, de nombreux produits dérivés vont venir exploiter l’univers et lui apporter de la substance, et parfois lui apporter des améliorations graphiques (le récent Blood-C : The Last Dark), sans pour autant révolutionner le monde de l’animation comme ce premier métrage le fit en son temps.

Bloodthelastvampireanime19Bloodthelastvampireanime20Bloodthelastvampireanime21Bloodthelastvampireanime22Bloodthelastvampireanime23Bloodthelastvampireanime24

16

Les plus:

Une révolution

Un mélange de 2D et de 3D du plus bel effet

Un univers intéressant

Saya

Les moins:

Trop court pour tout exploiter

Quelques défauts dans l’animation

 

En bref: Blood The Last Vampire est un métrage prenant et réussit, bien que trop court et imparfait. Ça ne l’empêche pas plus de dix ans après d’être toujours un plaisir à voir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s