THE CRAIGSLIST KILLER de Stephen Kay


Craigslist killerTHE CRAIGSLIST KILLER

Titre original : The Craigslist Killer
2011 – Etats Unis
Genre : Histoire vraie
Réalisation : Stephen Kay
Musique : Tree Adams
Scénario : Donald Martin et Stephen Tolkin

Avec Jake McDorman, Agnes Bruckner, Kevin Kilner, Julia Campbell et Joshua Close

Synopsis : Philip Markoff a tout pour lui réussir. Américain d’une vingtaine d’années, il vit à Boston avec sa petite amie qu’il vient de demander en mariage, et il poursuit ses études de médecine. Seulement, la nuit, il rencontre des escort girl dans le but de les escroquer, jusqu’au jour où tout dérape…

CraigslistKiller03CraigslistKiller04CraigslistKiller05CraigslistKiller07

Téléfilm ayant battu des records d’audience lors de sa diffusion en Amérique, The Craigslist Killer avait tout pour attirer la curiosité. Après vision du fameux métrage, on comprend aisément que le record d’audience a dû être provoqué avant tout par l’histoire vraie relatée ici plutôt que pour les qualités du métrage. Car il faut bien reconnaître qu’il y avait matière de dépeindre la vie d’un homme dérangé, névrosé, qui alterne deux vies continuellement, à la manière par exemple de Cold Fish, mais que le réalisateur Stephen Kay (un bon paquet d’épisodes de série, de téléfilms, et Get Carter avec Stallone) n’a pas l’air franchement à l’aise ou passionné par son sujet, et se plante sur quasiment toute la ligne, que ce soit la gestion de son rythme, la manière de raconter son histoire (ou le point de vu adopté plutôt), ou encore la direction d’acteur. Si bien qu’on a très rapidement l’impression de se retrouver devant un vulgaire téléfilm peu passionnant qui servira de bruit de fond.

CraigslistKiller08CraigslistKiller09CraigslistKiller10CraigslistKiller11

Inspiré donc d’une histoire vraie, celle de ce jeune étudiant en médecine que la vie décide de gâter. Études, demande en mariage avec sa petite amie, appartement avec elle, argent, facilité. Professionnellement, personnellement, socialement, tout semble réussir à Philip Markoff. Séducteur, beau gosse, souriant, intéressant, un homme que toutes les femmes voudraient. Il va donc mener une double vie, pour la nuit, escroquer des escort girl rencontrés sur… oui bingo, le site Cragislist, qui depuis refuse ce genre d’annonce. Le téléfilm veut donc nous raconter d’un côté le quotidien banal de Philip, avec sa fiancée, ses études, et de l’autre ses sorties nocturnes, avec ses fantasmes, envies, ses vols. Quiconque connaît déjà un peu l’histoire sait comment tout cela va terminer, et l’intrigue ne réserve donc que peu de surprises en soit. Malheureusement donc, le réalisateur fait des choix malvenus qui vont rendre son métrage pénible. Déjà, le métrage en question manque de rythme, la mise en scène relativement plate (télévisée ?) rend l’ensemble long et soporifique.

CraigslistKiller13CraigslistKiller14CraigslistKiller17CraigslistKiller20

Le réalisateur fait des choix pas toujours ingénieux, comme celui de raconter l’histoire suivant le point de vu de la fiancée de Phillip, qui va le croire innocent quoi qu’il arrive quand les choses vont dégénérer. Malheureusement, son personnage n’est pas assez développé et surtout intéressant pour rendre l’ensemble prenant, même sur la durée à peine atteinte des 1h30. En tête d’affiche, Jake McDorman (Die Hard 4, pleins de séries) peine à convaincre dans le rôle du fameux tueur (quel tueur, un meurtre, et par accident…), tandis que Agnes Bruckner (Wrong Cops, Motel 2) fait ce qu’elle peut dans le rôle de sa fiancée, en vain. C’est un peu culcul, mignon, longuet, et du coup, le personnage du tueur est souvent laissé de côté, non pas dans la mise en image, mais dans la psychologie, assez inexistante. L’absence de vraies explication et de motifs auraient pu rendre le métrage dérangeant, si tout le reste avait été maîtrisé, mais ce n’est pas le cas. Un téléfilm totalement dispensable.

CraigslistKiller22CraigslistKiller24CraigslistKiller25CraigslistKiller26

4

Les plus:

Sur le papier, beaucoup d’éléments intéressants

Les moins:

Mise en scène vide

Peu passionnant, trop long et lent

Personnages peu développés

 

En bref: Un téléfilm inspiré d’une histoire vraie totalement dispensable, la faute à de mauvais choix rendant l’ensemble mou et peu intéressant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s