ZOMBIE DEAD (ゾンビ・デッド) de Matsuura Kanzou (2008)

ZOMBIE DEAD

Titre Original : Zonbi Deddo – ゾンビ・デッド
2008 – Japon
Genre : Quelle horreur
Durée : 1h01
Réalisation : Matsuura Kanzou
Musique : Sase Takashi
Scénario : Matsuura Kanzou et Yasue Youki

Avec Kawanaka Ai, Ônishi Erina, Ômura Akira et Urushizaki Keisuke

Synopsis : Une femme flic se réveille d’un coma dans un hôpital bizarre où des zombies circulent. Que cache cet hôpital et qui va survivre ?

En 2022, qui se souvient encore de la société Zen Pictures ? Probablement personne, à part Oli d’échec et (ciné)mat, qui, la larme à l’œil, se rappellera plutôt du contexte de la découverte (les vidéos clubs au Japon) que des films en eux-mêmes. Car si on devrait classer tout ça, on pourrait dire qu’au Japon, il y a les grands (la Toho, la Toei), les sous branches et les respectables (Nikkatsu et compagnie), les petits qui font de leur mieux (Albatrox, Primewav), et encore en dessous, il y a Zen Pictures. Des films fauchés, tournés pour une bouchée de pain, dans des décors minimalistes, avec une poignée d’acteurs et d’idoles, ne dépassant que rarement la petite heure, et avant tout dédié à ce fameux marché locatif à présent mort et enterré, la faute à l’époque du streaming. Et pour certains malins voulant surfer sur une certaine vague, comme ici le film de zombies, le marché du dvd à bas prix en Amérique. Et du coup, ça faisait 10 ans que Zombie Dead trainait dans ma collection, je l’avais oublié, j’avais mainte fois reculé la vision, face à la réputation du film et de sa société, face à cette pochette immonde qui ferait fuir un aveugle. Mais là, nous pouvons marquer cette date au fer rouge, j’ai vu mon premier film Zen Pictures. Et probablement le dernier, car je n’en ai pas d’autres, et qu’il ne faut pas abuser des bonnes choses, pour rester polis… Ou car le film était une catastrophe ambulante, dirons d’autres. Zombie Dead, ou Zonbi Deddo dans cette magnifique langue Japonaise, c’est donc, vous l’avez deviné, un film de zombie. Dans un hôpital désaffecté, ou abandonné, cela revient au même, et avec, attention, un zombie et trois acteurs. Enfin, trois acteurs… Un homme tentant probablement de le devenir et deux idoles, dont Kawanaka Ai, gravure idole que le réalisateur semble apprécier filmer de haut en bas, tout le temps, bref…

Vous le comprenez juste en quelques lignes, Zombie Dead ne bénéficie que d’un simple décor, vide, désaffecté mais que l’on qualifiera pour les besoins du scénario d’abandonné, et encore, l’équipe de tournage n’a semble-t-il pas eu accès à l’ensemble du bâtiment tant on a l’impression de voir les deux mêmes couloirs et deux malheureuses pièces pendant 1h. L’invasion zombie ne compte au départ qu’un seul zombie (mais attention, quand on se fait mordre, on se transforme, ce qui fera monter le nombre de zombies… mais donc pas d’acteurs), et énumérer toutes les erreurs du métrage serait un peu comme tirer au fusil à pompe sur un handicapé. Donc commençons par ce qui va… Pas grand-chose certes, mais durant une poignée de minutes, j’y ai cru, lorsque notre héroïne se réveille, sans souvenirs, et arpente les couloirs… car celui qui s’est occupé du design sonore semble y croire, il plonge le tout dans une atmosphère plutôt réussie. Le souci, c’est quand on se rend compte que tout le reste à côté ne va pas. Alors, on pourrait parler de la mise en scène, inexistante, totalement à la ramasse, avec des cadrages hasardeux, tremblotants même. Ou de cette photographie hideuse où tout semble avoir été tourné en lumière naturelle, et, pour combler le tout, probablement en Mini-DV, ce qui donne du bruit constamment sur l’image de manière tout sauf esthétique. Techniquement c’est la catastrophe annoncée par le catalogue Zen Pictures. Le jeu d’acteur ne va pas relever le niveau, oh loin de là, puisqu’entre ceux qui surjouent, ceux qui ne sont pas crédibles un instant, il y a à redire.

Notons par contre que les deux idoles choisies pour les rôles principaux sont plutôt charmantes, à défaut d’être douée, ou d’être bien dirigées, car franchement, quand on les voit bouger les bras dans tous les sens pour survivre à une attaque de zombie, on pourrait presque imaginer le réalisateur lui crier de faire comme si elle se battait avec son petit frère. Et ne comptez pas sur les effets spéciaux pour relever le niveau. Le maquillage des « nombreux » zombies est pour ainsi dire risible, le reste des effets spéciaux est quasi inexistant, si ce n’est la présence d’un peu de faux sang, qui apparaît souvent après un plan, et pas pendant, trop coûteux en effets spéciaux. N’oublions pas des scènes à suspense insoutenables, comme lorsque notre idole, attachée à une chaise, tentera de récupérer au sol un morceau de verre pour couper ses liens pendant qu’elle se fait mollement attaquer par deux zombies, le tout s’étirant pendant presque 10 bonnes minutes. Car oui, en plus de tous les défauts cités qui pourraient pourtant faire rire, il faut souligner qu’il ne se passe rien dans le film. On fait déambuler les personnages dans des couloirs pendant dix minutes, une molle attaque de zombie dure toujours au minimum cinq minutes, tout est lent et étiré pour avoir une durée convenable pour une commercialisation, et ça s’en ressent immédiatement. Ce n’est pas un choix esthétique, mais un choix commercial. Rien ne va, rien n’amuse ou si peu, et maintenant, je le sais au fond de mon âme, je sais ce qu’est la qualité Zen Pictures !

Les plus

Il faut le voir pour le croire

Les moins

Techniquement, un vide abyssal
Lent, long, tout s’étire
Des maquillages d’un autre temps
Deux zombies en tout, super non

En bref : Une fois que l’on a vu Zombie Dead, on sait que le pire existe, on sait le niveau de qualité d’une production Zen Pictures, et on sait que l’on fera presque tout pour éviter de reposer ses yeux sur ce genre de métrage.

A FEW WORDS IN ENGLISH
THE GOOD THE BAD
♥ You have to see to believe it ⊗ Technically hmm hmm… no there is nothing there
⊗ Slow, long, boring, everything is stretched so the film runs 60 minutes
⊗ Sometimes, some make-up
⊗ 2 zombies… great isn’t it?
Once you’ve seen Zombie Dead, you know the worst exists, you know what a Zen Pictures film is, and you know you’ll do everything to avoid those kind of films again.

2 réflexions sur « ZOMBIE DEAD (ゾンビ・デッド) de Matsuura Kanzou (2008) »

  1. Ahahah ! Welcome to the Zen Pictures Zone !!

    Mais c’est vrai que c’était sympa, l’époque des vidéoclubs…

    1. J’ai du vérifier dans le doute, mais non, je n’ai pas d’autres films Zen Pictures en stock, et c’est PARFAIT 😀

      Après, on peut toujours louer parfois sur amazon et tout, mais bon… c’était mieux de se balader dans les allées, voir toutes ces pochettes qui font envie, fouiner, pouvoir demander conseil aux vendeurs, et juste, avoir l’objet dans les mains, physiquement !

Laisser un commentaire

En savoir plus sur Loving movies

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading