HARD REVENGE MILLY de Tsujimoto Takanori


HARD REVENGE MILLY
Titre original: ハード・リベンジ、ミリー
2008 – Japon
Genre: Court métrage – Action
Réalisation: Tsujimoto Takanori
Musique: Yoshida Hikaru
Scénario: Tsujimoto Takanori
Avec Mizuno Miki, Ooguchi Hiroshi, Nakamura Tetsuya et Saaya

Synopsis : Dans le futur, la ville de Yokohama baigne dans la violence. Le mari et la fille de Milly se font assassiner par un gang. Milly s’en sort miraculeusement et ne pense qu’à une chose : avoir sa revanche.

hardrevengemilly01hardrevengemilly02hardrevengemilly03hardrevengemilly04

Tsujimoto Takanori est un réalisateur assez méconnu, qui ne bénéficie jamais de grands budgets, mais qui fait toujours preuve d’un grand savoir faire. Réalisateur de deux petits films passés inaperçus au début des années 2000, il livre sa première œuvre connue et reconnue en 2008 avec le court métrage Hard Revenge Milly, qui sera rapidement suivi d’une suite (quasi remake) juste après, au format long métrage, et d’un segment pour le film à sketchs Kill. Tout ce que l’on retrouvera dans ces différents films étaient déjà présent dans Hard Revenge Milly. De l’action, un univers bien à lui souvent sombre, un peu de gore, du fun, et encore de l’action. Ne durant que 43 minutes, le court métrage fait forte impression, bien qu’étant imparfait à pas mal de niveaux. Avec un budget ridicule, il nous conte une histoire de vengeance dans un monde post apocalyptique, avec des personnages bien barrés et surtout des combats aux chorégraphies inventives et dynamiques. Tsujimoto sait indéniablement ce qu’il fait, et fait surtout avec ce qu’il a, c’est à dire peu, mais chaque yen dépensé se retrouve à l’écran, ce qui fait bien plaisir. Pour nous faire croire à son monde post apocalyptique, il lui suffit de nous montrer quelques images d’un Japon dévasté en début de métrage, une petite explication écrite à l’écran, et on y croit. On se retrouve dés la scène d’ouverture plongé dans son univers. Des plans qui en mettent plein la vue avec plein grand chose, et il fallait bien ça, puisque budget oblige, le reste du métrage nous rappellera les petits budgets de V-Cinéma : décors vides, entrepôts désaffectés, peu d’acteurs. Là où parfois, c’est handicapant, il n’y a aucun soucis ici, grâce encore une fois à la maîtrise visuelle du réalisateur. Dès les premiers instants, il nous présente son personnage principal, Milly, jouée avec conviction par Mizuno Miki.

hardrevengemilly05hardrevengemilly06

Un personnage de femme dure, peu bavard, qui a déjà tout perdu et donc est prête à tout. Son but ? Venger la mort de sa famille survenue quelques années plus tôt suite à une agression par une bande de délinquants assez violents. Le passé de son personnage et donc de sa famille nous sera révélé par quelques flashbacks habilement situés dans le récit, et surtout bien violents comme il faut. Maintenant, Milly est de retour, assez « customisée » (fusil dans le genou, ce genre de choses). Le début du métrage met bien dans l’action, mais, car il y a toujours un MAIS, le milieu du récit se fait un peu plus mou, et comparé à la folie furieuse du début, et surtout celle qui nous attend, on ne peu qu’être un peu déçu. Milly préparera en effet sa vengeance, prendra son temps, les plans seront parfois un poil trop long, tout comme les scènes, et c’est bien dommage, même si le réalisateur parvient tout de même à poser son ambiance (chose qu’il parviendra à mieux rendre dans sa suite au format long métrage). C’est après le calme que vient la tempête, et quand les trois assassins arrivent dans la bâtisse où Milly leur a donné rendez vous, c’est un vrai spectacle pour amateur de cinéma de genre qui nous attend.

hardrevengemilly07hardrevengemilly08hardrevengemilly09hardrevengemilly10

Le réalisateur se déchaine alors, pour nous livrer purement et simplement un final dantesques, où s’enchaînent les effets gores fort réussis (quelques décapitations et autres) où le réalisateur n’a pas peur d’exagérer à fond ses effets pour faire rire le spectateur et rendre son film fun au possible et un combat final franchement assez impressionnants vu les conditions dont le film a bénéficié. Bien entendu, on pourra toujours trouver plus dense, mieux chorégraphié et plus fou dans d’autres films en cherchant du côté de Hong Kong, mais comparons ce qui est comparable, et à ce niveau, Hard Revenge Milly fait quasi un sans faute. Les chorégraphies sont variées et parfois originales, les coups assez brutaux, il y a des combats à l’arme blanche mais aussi à mains nues, les acteurs s’appliquent pour que l’on y croit, et Hard Revenge Milly devient alors un court métrage tout à fait recommandable. Ambiance, action, gore, intrigue simpliste convenant à la durée, et surtout budget minuscule utilisé comme il se doit. Une belle petite surprise comme on aimerait on trouver un peu plus souvent, malgré un petit milieu creux, chose que la suite corrigera.

hardrevengemilly11hardrevengemilly12

13

Les plus:
Une mise en scène qui claque
Superbe chorégraphies
Du gore
Peu d’argent mais on y croit
Les moins:
Histoire simpliste
Un peu longuet au milieu

En bref: Court métrage parfois un peu longuet, mais prenant et jouissif dés que l’action débarque.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s