CHILDREN OF THE CORN 666: ISAAC’S RETURN de Kari Skogland


CHILDREN OF THE CORN 666: ISAAC’S RETURN

Titre original : Children of the Corn 666: Isaac’s return
1999 – Etats Unis
Genre: Fantastique – Adaptation
Réalisation : Kari Skogland
Musique: Terry Michael Huud
Scénario :  Tim Sulka et John Fraklin d’après Stephen King

Avec Natalie Ramsey, Nancy Allen, Stacy Keach, John Franklin et Paul Popowich

Synopsis : Hannah retourne dans sa ville natale pour retrouver sa mère. Durant son trajet, elle prend un homme dont la voiture est tombée en panne, et cela va être le début d’un très long voyage et d’une série d’événements tous plus étranges que les autres pour la pauvre Hannah. Dans la ville, Isaac, le jeune prophète du premier film, sort de son coma pour continuer son œuvre.

1999, opus 6, c’est parti, merci Dimension Films, que je vous aime. Donc ici, ben c’est encore un peu la même, mais en un peu mieux. Il faut dire qu’après le désastreux cinquième opus, il était très difficile de faire pire. Donc là, on nous offre une suite, qui a encore un peu la même histoire, donc on pourrait dire un remake, sauf qu’en plus, c’est une suite du premier opus, puisque l’on y retrouve Isaac, qui a prit un petit coup de vieux depuis. Normal, entre 1984 et 1999, il s’en est passé des choses dans le maïs. Bref, toute l’équipe technique et le casting change encore une fois, si ce n’est le retour de John Franklin dans le rôle de Isaac, et cette fois ci, on récole en tête connue Stacy Keach, habitué aux nanars depuis quelques temps, et Nancy Allen, qui prouve encore une fois qu’à part Robocop et quelques De Palma (Blow Out), elle n’aura pas eu une grande carrière. Réalisé par une inconnue totale qui le restera sans aucun doute, le scénario est signé en parti par John Franklin lui même (comme quoi, il doit aimer la saga, pour écrire et revenir jouer Isaac). On ne pourra pas dire qu’il aura livré un superbe scénario, car il faut avouer qu’il ne se passe pas grand chose la plupart du temps. Pourtant, la première demi-heure ne fonctionne pas trop mal, avant que l’ennuie ne nous gagne. Quelques mystères mystérieux (ouais logique je sais), une ambiance plutôt travaillée, des acteurs qui n’en font pas trop (on est loin du cinquième opus) et le réveil d’Isaac, oui, le début est prenant, si l’on adhère au cri parfois répétitif et bien saoulant de Natalie Ramsey dans le rôle principal. Après, on s’ennuie un peu, surtout que les meurtres sont bien plus rares que dans les précédents opus.

Le film est la plupart du temps bien plus un film d’ambiance misant sur les effets bouh fait moi peur que sur les meurtres ou autres. Même les enfants et le maïs semblent être en retrait (qui a dit que c’était un mal après tous les précédents métrages répétitifs). Certes, la réalisation et la photographie sont de bonnes tenues, mais on s’ennuie la plupart du temps, jusqu’à un final qui veut nous révéler pleins de choses, mais le fait en quelques secondes, comme si l’équipe elle même en avait finalement marre et ne voulait juste que terminer le métrage au plus vite. Bref, si on n’est pas trop regardant sur la qualité, ça se regarde, d’un œil seulement.

6

Les plus:

Joli visuellement

Les moins:

Un peu chiant

Une actrice qui crie un peu trop

Le final expéditif

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s