TIGER CAGE 3 de Yuen Woo Ping


Tigercage3TIGER CAGE 3

Titre original : Leng Mian Ju Ji Shou – 冷面狙击手
1991 – Hong Kong
Genre: Policier
Réalisation : Yuen Woo Ping
Musique: Wong Si-Yuen
Scénario :  Patrick Leung et Anthony Wong Wing-Fai

Avec Cheung Kwok-Leung, Michael Wong, Sharla Cheung, Wong Kam-Kong, John Cheung, Wu Fung et Michael Dinga

Synopsis : John et James, deux flics de la brigade financière, enquêtent sur les activités de Lee Siu-Pong. Ils vont mettre sur écoute Suki, la petite amie de James, qui travaille pour Lee, afin de faire avancer l’enquête.

Tigercage301Tigercage303Tigercage306Tigercage307

Après un premier opus sous forme de polar violent, puis une fausse suite sous forme de film d’action avec de l’humour léger, Yuen Woo Ping revient une nouvelle fois avec une dernière suite. Un peu la suite de trop dans le fond. Tentant de revenir à un polar sérieux comme l’était le premier opus, tout en le mâtinant de quelques combats, ce nouvel opus n’a aucun rapport avec les précédents. Donnie Yen, qui était de la partie dans les deux opus, ne revient pas. Nouvelle histoire, nouveau casting, tout change. Nous suivons cette fois-ci deux flics de la brigade financière qui tentent de coincer un truand. Pour ce faire, toutes les techniques sont bonnes, à commencer par des écoutes. Comme les deux précédents, l’histoire est simple. Le ton se veut plus sombre, comme pour le premier opus, peu de blagues seront présentes. Au casting, outre Cheung Kwok-Leung, que l’on retrouva à l’époque dans un bon paquet de films de ce genre,  Michael Wong, pas le meilleur acteur du monde certes, mais toujours sympathique à voir à l’écran (le premier In The Line of Duty mais également le quatrième opus, City Hunter ou encore Thunderbolt). Ce sont bien entendu les gentils, tandis que Sharla Cheung joue Suki, la petite amie de James (Cheung Kwok-Leung), plus habituée aux rôles légers dans les films de Wong Jing (Magic Crystal, God of Gamblers et ses suites, Royal Tramp). Ici, elle joue la « vraie » méchante du métrage, manipulant tout le monde en fonction de ses besoins et de ses envies de grandeur.

Tigercage310Tigercage312Tigercage314Tigercage315

L’histoire tout comme les personnages sont classiques, et l’ensemble se suit bien malgré cette impression d’assister à un nouvel opus assez anecdotique. Car oui, par moment, on a l’impression que le film tourne quelque peu à vide, qu’il a peu de choses à raconter, et qu’il part parfois dans des directions pas  toujours bien gérées, malgré les bonnes intentions de base. Le métrage mettra du temps à démarrer, et ne s’avèrera pas toujours passionnant, alors que l’on sent la volonté de vouloir revenir à un produit sombre et violent comme le premier volume, et tout le monde semble y croire. Yuen Woo Ping, comme à son habitude, va nous gratifier de quelques beaux combats, même si l’absence de Donnie Yen après deux opus se fait tout de même pas mal ressentir. Les rares combats du métrages sont plutôt bien foutus, comme d’habitude, bien chorégraphiés, et bien violents comme il faut. Quand James et John vont se rendre compte que l’histoire les dépasser, il sera déjà trop tard, et le film effectue un virage à 180 degrés, annonçant donc les combats, et nous montrant le véritable visage de Suki.

Tigercage316Tigercage317Tigercage320Tigercage322

James va être victime de divers assauts et finalement son visage va finir brûler, ce qui le fera, au choix, porter un masque façon fantôme de l’opéra (effet un peu cheap…) ou un maquillage pas très crédible. Malgré tout, il continuera sa mission et continuera d’aimer Suki (ah, l’amour rend con). John lui verra tout de suite clair à ce jeu et fera tout pour s’en sortir, tandis que Suki, froide et manipulatrice, s’en sort toujours bien. Il y a de bonnes choses à se mettre sous la dents en terme de personnages, mais Tiger Cage 3 ne semble pas vraiment savoir où aller, entre son scénario très banal, ses personnages intéressants mais sur lesquels il semble s’attarder un peu trop, et ces combats, trop rares et en dessous de ce que l’on pouvait attendre. Le résultat est tout de même d’honnête facture, délivrant le minimum syndical toutefois. Un épisode final en demi-teinte.

Tigercage324Tigercage325Tigercage326Tigercage327

11

Les plus:

Sympathique

Quelques combats intéressants

La relation entre James et Suki

Les moins:

Assez banal

Pas beaucoup de combats

En dessous des deux autres

En bref: Tiger Cage 3 est un peu la suite de trop. Pas désagréable, mais bien en dessous des autres, tant niveau action qu’en terme de polar.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s