BAD BLOOD de Dennis Law


Bad BloodBAD BLOOD

Titre original : Mit Moon – 滅门
2010 – Hong Kong
Genre: Action
Réalisation : Dennis Law
Musique: Tommy Wai
Scénario :  Dennis Law

Avec Simon Yam, Bernice Liu, Andy On, Luxia Jiang, Ken Lo, Chan Wai-Man et Xiong Xin Xin

Synopsis : Le chef d’un groupe mafieux est appréhendé suite à une transaction avortée par la police. Il est jugé puis condamné à mort. En résulte une vacance du pouvoir qui va attiser une haine entre les anciens complices et les membres de sa famille. Un premier meurtre est commit…

BadBlood02BadBlood03BadBlood04BadBlood06

On aura entendu beaucoup de choses sur ce Bad Blood un peu partout. Surtout en négatif. Pourtant, à la vue de quelques passages d’action rondement menés et du casting (le grand Simon Yam – SPL, Tiger Cage et j’en passe), ma curiosité fut grande, et il fallait que je voie la bête. Alors, au final, ce Bad Blood est-il aussi mauvais que tout le monde veut bien le dire ? Oui, et non ! Tout commence plutôt bien d’ailleurs, avec une course poursuite entre des criminels et la police. Une longue scène pleine d’espoir, rondement menée, qui ne semble jamais s’arrêter, jusqu’à justement l’arrestation d’un des personnages, puis son exécution pure et simple par la police. Bad Blood semble être un retour, un retour aux sources, à ces polars violents mâtinés d’action comme Hong Kong nous en livrait à la pelle dans les années 80, et même encore dans les années 90. Voir Simon Yam là dedans fait plaisir, tant il aura été important dans le genre, en jouant dans le Tiger Cage de Yuen Woo Ping, puis en s’illustrant dans bien d’autres films, dont des Johnnie To et Wilson Yip, jusqu’encore au récent Nightfall en 2012. Mais malheureusement, passé cette ouverte, une fois que le scénario expose ses enjeux, simples comme souvent, c’est la débandade, et la déception qui pointe. Car si Bad Blood s’avère plus que généreux en action en tout genre, le reste du métrage s’avère plutôt étrange.

BadBlood08BadBlood10BadBlood11BadBlood12

En effet, alors que le film nous abreuve de combats de bonne qualité en général toutes les 10 minutes à peine, le réalisateur comble les trous de son scénario entre deux scènes avec… du vide. Mais du bon gros vide ! Ainsi, nous pourrons admirer Andy On se faire un café sur une bien belle machine à café pendant quelques minutes, ou encore mieux, une scène où Bernice Liu change de petite culotte et se maquille pendant trois bonnes minutes. Le suspense est insoutenable, et le spectateur hésite entre bailler, appuyer sur la touche d’avance rapide de son lecteur, ou juste rire en se demandant devant quel spectacle il se retrouve. Des scènes de ce genre, le métrage en regorge, entre chaque scène de combat en fait, si bien que le film alterne le bon et le très mauvais à tous les instants. Si l’on est dans un bon genre, on préfèrera se souvenir de ses qualités et rire de ses défauts. Le cas contraire, la vision du film peut sans doute s’avérer pénible par moment. Car outre les cafés, les petites culottes, ou encore les dialogues peu utiles sur des bateaux, le film nous offre une magnifique scène de badminton s’étendant sur de nombreuses minutes JUSTE pour nous amener à la finalité de la scène.

BadBlood14BadBlood15BadBlood16BadBlood17

 

C’est dommage, car à côté de ça, l’action est vraiment bonne, et surtout fréquente. Les combats, qu’ils soient à un contre un, ou un contre 12, parsèment le film. Les chorégraphies sont de très honnêtes factures, la mise en scène parvient souvent à bien mettre les coups en valeur, et l’ensemble nous fait passer un bon moment. Le combat dans le parking est un grand moment par exemple. Et c’est là que débarque le final, surprenant de noirceur, après un film oscillant l’involontairement drôle et les combats bien foutus. Le final nous donne l’impression que le réalisateur ne savait pas franchement où aller, et en a profité pour mettre un peu de tout dans son métrage, en espérant que l’ensemble soit regardable et divertissant. On a donc beaucoup de combats, beaucoup de dialogues inutiles, un beau casting, une petite culotte, du badminton, du café, et un peu d’ennui. Dommage.

BadBlood18BadBlood19BadBlood20BadBlood21

8

Les plus:

Beaucoup d’action, et de qualité

Les moins:

Le scénario

Les scènes de remplissage énormes

En bref: Bad Blood est un film hybride, à regarder de préférence avec des amis pour pouvoir rire de ses scènes de remplissage, et s’émerveiller devant l’action soutenue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s