JUST HEROES de John Woo


justheroesaffJUST HEROES

Titre original : Yi Dan Qun Ying – 義膽群英
1989 – Hong Kong
Genre: Policier
Réalisation : John Woo et Wu Ma
Musique: Romeo Diaz et Wong Jim
Scénario :  Hau Chi-Keung et Ni Kuang

Avec David Chiang, Danny Lee, Chiu Suet, Wu Ma, Stephen Chow, Chen Kuan-Tai, James Wong, Cally Kwong, Tien Niu et Ti Lung

Synopsis : Un important chef de triade est assassiné. Son meilleur ami est persuadé que le coupable se dissimule parmi ses hommes de main. Il décide de ne pas suivre le testament et de nommer Sou comme successeur afin de faire éclater diverses disputes et de trouver le traitre.

Justheroes02Justheroes03Justheroes04Justheroes07

1989 est une année importante pour John Woo. Alors fidèle collaborateur de Tsui Hark, qui produisit ses succès A Better Tomorrow 1 et 2 en 1986 et 1987, John Woo se lançait durant cette année dans deux projets. Le premier sera mondialement connu, ce sera le quasi chef d’œuvre The Killer. Le second, souvent oublié maintenant, voir relégué au second plan dans sa carrière, sera ce Just Heroes. Just Heroes, les fans connaissent déjà bien la genèse de ce film. Co-réalisé par Wu Ma, le film fut tourné afin que les recettes soient reversées à Chang Che,  pour lui payer sa retraite. Réalisateur culte de la Shaw Brothers, John Woo fut en quelque sorte son disciple. Just Heroes lui est donc dédié, et il n’est pas étonnant de retrouver un casting en or avec des têtes bien connues pour lui rendre hommage : David Chiang, Ti Lung, Chen Kuan-Tai et tant d’autres. Mais Just Heroes, c’est aussi l’occasion de voir Danny Lee la même année que The Killer (il produit d’ailleurs le film aux côtés de Tsui Hark) et un jeune Stephen Chow, pas encore dans le domaine de la comédie, et pas encore connu. Mais hommage ou non, coréalisation ou non, Just Heroes a indéniablement la patte de John Woo, et ce dés sa scène d’ouverture. Amitié, honneur, trahisons, fusillades virtuoses, tout est là, et John Woo ajoute même encore un élément au tableau avec l’autocitation doublée de la parodie. Ces deux derniers points sont par ailleurs les moins réussis du métrage en question. L’intrigue est simple. Un chef de triade est assassiné, et l’un de ses hommes de main est responsable.

Justheroes10Justheroes12Justheroes15Justheroes16

Just Heroes est donc un film aux premiers abords classique, qui va prendre son temps pour développer ses personnages principaux, nous faire les apprécier, et qui va accumuler les pistes et fausses pistes pour nous faire douter de chacun, tout en dynamitant le tout de scènes d’actions comme souvent virtuoses.  Woo et Ma font les choses bien d’ailleurs, car entre chaque scène d’action, ils passent d’un personnage à un autre, pour tous les développer, pour que chacun ai sa chance d’être le personnage principal, et donc, que chacun est sa chance de ne pas être le traite et que le spectateur s’attache à lui. Et ça marche facilement. Entre Sou (Danny Lee), homme impulsif mais droit, qui tient à garder une vie normale hors du boulot, avec sa future femme et un enfant en route, Tai (Chen Kuen Tai), pas toujours apprécié par les siens, avec une vie de famille compliquée, ou encore Jacky (Stephen Chow), totalement loyal, admiratif devant Tai, prêt à sacrifier sa vie pour lui, le compte est bon. Woo et Ma ajoutent encore un nouveau personnage, avec Wei, retiré du milieu, vivant de la pêche, et ayant un assistant passant le plus clair de son temps à… imiter Chow Yun-Fat, allumette dans la bouche, en citant les dialogues du Syndicat du Crime ! Le récit est pessimiste, entre ses traites, ces personnages qui ont perdus tout espoir, les tensions présentes et passées, le milieu nous est présenté de manière très sombre, mais néanmoins très humaine. Et c’est là le principal souci du film, qui ne peut s’empêcher de mettre un peu d’humour dans tout ça, comme pour adoucir le ton. Amusant la première fois, l’assistant de Wei, continuant scène après scène de citer Chow Yun-Fat, allant jusque vouloir imiter en pleine fusillade la scène des pots de fleurs, est clairement de trop dans cette intrigue.

Justheroes18Justheroes19Justheroes20Justheroes22

Cet aspect comique de trop vient quelque peu déséquilibrer le métrage, qui alterne alors scènes sérieuses et parfois sombres et tendues, notamment avec les fusillades et les rapports entre les différents personnages (notamment entre Tai et Wei, ou avec le traitement des personnages féminins), et des scènes beaucoup plus légères, parfois même énervantes, bien que divertissantes. Car le film est réalisé de main (mains même, deux réalisateurs) de maître, ne nous laissant pas vraiment de temps morts. Entre ses personnages et les situations qui s’enchaînent rapidement, au rythme de géniales fusillades, violentes (et avec ralentis bien entendu). La fusillade dans la carrière, ou tout simplement dans la maison pour le final (pouvant rappeler par certains aspects le final de A Better Tomorrow 2) sont de très grands moments, sans jamais atteindre la virtuosité d’un Hard Boiled (À Toute Épreuve). Si les personnages sont attachants et finalement bien plus humains qu’ils n’y paraissent en apparence, l’émotion n’atteindra jamais également le niveau d’un The Killer ou d’Une Balle dans la Tête, mais là n’était clairement pas le but recherché. Intéressant et divertissant, Just Heroes est un bel hommage, une réussite de plus pour John Woo (et Wu Ma), bien qu’un peu trop souvent oublié maintenant dans sa filmographie.

Justheroes24Justheroes25Justheroes26Justheroes27

150

Les plus:

Des personnages intéressants

Un film sombre

De très bonnes scènes d’action

Les acteurs

Les moins:

De l’humour qui n’a pas sa place ici

En bref: Just Heroes est un film injustement un peu oublié de nos jours. Une histoire sombre qui détient tous les codes du cinéma de John Woo, allant jusqu’à parodier lui même son propre cinéma dans certaines scènes (malheureusement ratées).

4 commentaires

  1. Suivant ton conseil, hier soir, j’ai regardé Just Heroes ! Comme tu me l’as dis, il est bien meilleur que « Les associés ». Je me demande pourquoi il est relayé en simple bonus dans le coffret HK !
    J’ai passé un agréable moment ! Personnellement, ce n’est pas mon John Woo préféré mais il reste vraiment génial ! J’ai bien rigolé en voyant Stephen Chow tout jeune. D’ailleurs, le sort du personnage qu’il interprète est triste. Ça m’a fait de la peine !
    Par contre, ils ont peu abusé avec l’assistant de Wei. Comme tu as dis, le moment où il se ballade tranquillou et file des flingues à Wei est un peu abusé. lol
    J’aime beaucoup le passage où Wei se remémore un souvenirs. Il fonce à tout allure dans le garage, saute, tire ! Ahh excellent ! Puis la scène où Wei et Sou se mettent dos à dos (photo numéro 15 de ton article), pointant leur flingue, c’est génial !!!
    Mais, encore une fois, je ne regrette pas d’avoir écouté ton conseil !! D’ici quelques moi, je le regarderais une seconde fois ! Il y a une atmosphère dans le film qui me plait vraiment.

    1. Bien, mes conseils sont donc utiles. C’est sûr, c’est pas un chef d’oeuvre, pas son meilleur, mais c’est un bon cru. J’ai acheté perso le coffret pour JUST HEROES et pas LES ASSOCIÉS, donc je voulais le film bonus quoi lol ! Oui, et surtout ça contraste avec ce qu’il a souvent fait, autant en réal que en acteur chez Wong Jing par exemple.
      Ben ça fait John Woo qui se moque de son propre cinéma (ou des fans qui ne voyaient que la stylisation et pas le reste), mais ça fonctionne pas vraiment.
      Oui cette scène est géniale, malgré un petit défaut dans le plan (plus « d’éclairs » de tirs que de douilles éjectées ou un truc du genre, un pote me l’a fait remarqué mais bon il était 4h du mat, donc souvenir vague lol).
      J’aime bien le côté violent du film, et surtout le fait que chaque perso puisse être le héros finalement, on est dans le doute longtemps sur l’identité du traite.

      1. Entièrement d’accord avec toi !

        Yes, j’écoute (ou lis dans le cas présent) quand on me conseil. Quand je bossais encore à la fnac, j’étais tous le temps en compagnie de mes collègues (des vieux de la vielle) vraiment calé en musique pour certains. Grâce à eux et leurs conseils, j’ai découvert le blues, le classique et pleins de groupes pas forcément connu mais excellent. Maintenant, j’arrive à faire mes propres découvertes:
        Donc c’est pour ça, je suis toujours à l’écoute des gens car on en apprend tous les jours !

        Oula ! En toute franchise, je n’avais pas fais gaffe le coup des éclairs. Il est fort ton pote ! Surtout à 4h du mat’ !!!

        C’est clair ! On s’attache facilement à chaque personnage aussi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s