MADAM CITY HUNTER de Johnnie Kong


Madam City hunterMADAM CITY HUNTER

Titre original: Cheng Shi Nu Lie Ren – 城市女獵人
1993 – Hong Kong
Genre: Action
Réalisation : Johnnie Kong
Musique: Art Sea Screenwriter Team
Scénario : Emmanuelle Escourrou, Hubert Chardot et Jean-Marc Vincent

Avec  Cynthia Khan, Anthony Wong, Tommy Wong, Sheila Chan, Kara Hui et Wu Fung

Synopsis : Ching, née dans une riche famille, est une flic de choc. Son père va bientôt se marier avec une très jolie fille nommée Wai. Yeung suspecte sa future belle-mère d’en avoir après l’argent de son père et va en secret essayer de comprendre les motivations de Wai. Pendant ce temps, le détective privé Charlie Chan va compliquer la situation.

MadamCityHunter02MadamCityHunter05MadamCityHunter07MadamCityHunter08

Il ne faut pas croire le titre, Madam City Hunter n’a rien à voir avec le manga City Hunter, ou encore avec l’adaptation sortie la même année faite par Wong Jing. Rien de tout ça, non ! Madam City Hunter nous invite à suivre une comédie d’action tout ce qu’il y a de plus classique à Hong Kong, portée par des acteurs que l’on aime, le tout mâtiné de scènes d’action plutôt bien foutues. Alors oui, certes, Madam City Hunter ne brille pas par ses qualités scénaristiques, il faut bien avouer que c’est même par moment assez vide, mais ce vide, il le compense par une bonne gestion du rythme, autant en humour qu’en action. On pourra bien dire que la mise en scène n’a rien d’extraordinaire et que certains moments sont mêmes énervants (les moments où Kara Hui drague par exemple, filmés avec les pieds), mais à côté de ça, le réalisateur nous offre assez souvent des scènes d’action bien foutues ou des moments où l’on va rigoler sans toujours comprendre pourquoi. On nous invite donc à suivre plusieurs personnages. Ching d’un côté, joué par Cynthia Khan, qui n’arrive décidemment pas vraiment à sortir des Girls With Guns, et ce depuis Le Sens du Devoir 3 en 1988. Toujours aussi charmante, toujours aussi souple, elle s’en donne à cœur joie, dès la courte scène d’ouverture, nous offrant quelques bons coups de pieds et n’hésitant pas à sortir également l’artillerie lourde. Que du bonheur. Pour l’épauler, on retrouve Tommy Wong (Prison on Fire 1 et 2, City On Fire, The Killer) dans le rôle du supérieur de Ching, fou amoureux d’elle. On ajoute à tout ça un père amoureux joué par Wu Fung (des rôles dans plus de 300 films, de Dragons Forever en passant par Le Sens du Devoir, en passant par Robotrix ou Tiger Cage 3 ou Les Associés) et Charlie, joué par Anthony Wong qu’on ne présente plus dans le rôle d’un détective affublé d’une magnifique perruque bouclée.

MadamCityHunter09MadamCityHunter11MadamCityHunter12MadamCityHunter15MadamCityHunter17MadamCityHunter18

Mais si une comédie d’action HK n’est rien sans son côté action, ici servit par Cynthia Khan, l’aspect comédie est servit, outre Anthony Wong, par Sheila Chan dans le rôle de la petite amie de Charlie. Celle-ci joue le rôle de la classique potiche de ce genre de métrage qui en fait des tonnes, quitte à devenir par moment énervante. Autre rôle féminin donc, Kara Hui, pour la future belle-mère de Ching. Et tout ce bon monde va se faire plaisir à coups de retournements de situations, de moments comiques en veux-tu en voilà, parfois sans queue ni tête, juste dans l’unique but de divertir, et c’est tout. Tout le monde cabotine pour en faire des tonnes, et finalement, seule Cynthia Khan semble rester sérieuse dans cette entreprise, elle qui apportera l’élément martial. L’histoire donc tient sur un morceau de papier, un gang veut éliminer le père de Ching afin que sa future belle-mère récupère l’argent. Tout le monde va avoir des doutes, et là commence une impressionnante histoire pour découvrir les intentions de la future femme. Anthony Wong, Sheila Chan et Tommy Wong, souvent ensembles, se font plaisir, en s’envoyant des vannes à tour de rôle. Tout va tellement vite, scène après scène, si bien que l’on a parfois l’impression d’avoir manqué une scène, que l’on ne s’y ennuie jamais.

MadamCityHunter22MadamCityHunter23MadamCityHunter24MadamCityHunter25MadamCityHunter26MadamCityHunter27

L’action, elle, quand elle débarque, se veut très sympathique. Les chorégraphies sont sérieuses, Cynthia Khan impressionne toujours en 1993, et même Anthony Wong, du moins, sa doublure (peu ressemblante par moment) va s’y mettre. Quelques combats sortiront d’ailleurs du lot, comme celui sur l’échafaudage, et ils n’hésitent pas à être même violent par moment, mais tout en gardant ce côté hautement divertissant. Alors oui, encore une fois, Madam City Hunter n’est absolument pas un grand film, mais il fait passer un bon moment, avec son lot de gags crétins au possible, son côté parfois filmé à l’arrache, ces combats de bonnes factures (on sent que Yuen Woo-Ping est à la production et surveille un minimum à ce niveau) et son casting qui semble s’amuser à faire le métrage. Un très honnête divertissement, vite vu, vite oublié ceci dit.

MadamCityHunter30MadamCityHunter33MadamCityHunter34MadamCityHunter37MadamCityHunter41MadamCityHunter44

12

Les plus:

De bons combats

Un film divertissant

Cynthia Khan et Anthony Wong

Des moments amusants

Les moins:

Un scénario vide

Par moment filmé à l’arrache

Il faut adhérer à l’humour

En bref: Madam City Hunter est une comédie d’action classique, avec son lot de défauts (scénario vide, réalisation à la va vite) et son lot de qualités (combats, humour, acteurs) qui permet de passer un bon moment pas prise de tête, pour l’amateur du genre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s