TRIANGLE de Christopher Smith (2009)

TRIANGLE

Titre original : Triangle
2009 – Angleterre
Genre : Suspense
Durée : 1h39
Réalisation : Christopher Smith
Musique : Christian Henson
Scénario : Christopher Smith

Avec Melissa George, Joshua McIvor, Jack Taylor, Michael Dorman, Henry Nixon, Rachael Carpani, Liam Hemsworth et Emma Lung

Synopsis : Jess, une jeune mère célibataire, rejoint un groupe d’amis pour une excursion en mer sur un voilier. Mais un phénomène climatique étrange plonge l’embarcation en plein cœur d’une tempête tumultueuse. Accrochés à l’épave du voilier, les survivants voient l’espoir renaître avec l’apparition d’un paquebot sorti de nulle part. Mais une fois montés à bord, ils s’aperçoivent que le gigantesque navire est désert. Intrigués, le groupe décide de chercher la trace des passagers et de l’équipage mais Jess commence à remarquer des éléments familiers troublants… C’est alors qu’un mystérieux personnage masqué fait son apparition.

Depuis son premier long métrage en 2004, Creep, Christopher Smith est adulé par les fans de cinéma de genre et par les critiques. Peut-être suis-je insensible à son cinéma, mais je n’ai jamais vraiment adhéré. Creep m’a ennuyé, Severance peut amusé, et je ne parlerais pas de Black Death, se déroulant dans un univers auquel je n’ai jamais vraiment adhéré. Triangle, réalisé un an avant Black Death, est sans doute l’exception qui confirme la règle. Sans savoir rien du film, de son histoire à qui jouait dedans, à même le genre, c’est totalement par hasard que je me suis lancé dans la vision d’un thriller, simple, parfois prévisible si l’on comprend bien les ficelles, mais pourtant plein de charme, et je ne parle pas seulement de Melissa George et de ses gros… talents d’actrice ! Basé sur une histoire au départ simple comme tout, c’est à dire un groupe d’amis partant en mer et qui, suite à une tempête, trouvent refuge sur un énorme paquebot qui semble abandonné, Triangle va rapidement s’avérer beaucoup plus travaillé qu’il n’en a l’air aux premiers abords.

Le scénario est à la fois le gros point fort, mais aussi la plus grande faiblesse du métrage. Aux premiers abords simple, il devient rapidement mystérieux, avant de se révéler petit à petit, indice après indice, jusqu’à ce que le spectateur puisse en comprendre le mécanisme et emboiter les pièces du puzzle. C’est là qu’on se rend compte que Christopher Smith, autant au scénario qu’à la mise en scène, a fait un excellent boulot, puisque rien ne semble véritablement incohérent, et chaque pièce du puzzle trouve une autre pièce avec laquelle s’emboiter. Et au sein de ce puzzle, tout repose sur les épaules de Melissa George, jouant Jess, mère d’un fils autiste, au bord de la crise de nerf, qui semble souvent totalement paumé. Présente dans absolument toutes les scènes, elle livre une prestation par moment bluffant, et la caméra de Christopher Smith n’hésite pas à la filmer sous tous les angles, pour nous rapprocher d’elle et de son jeu à fleur de peau. On peut le dire, l’ensemble du film est très soigné, et on pourra noter d’ailleurs quelques clins d’œil à Shining, de Dieu Kubrick, au détour d’une scène se déroulant dans une chambre au numéro pas si anodin que ça.

Jouant avant tout sur le mystère et la tension quasi permanente liée à son histoire, le métrage n’en oublie pas pour autant de nous offrir quelques scènes plutôt choc, non pas par leur violence visuelle à proprement parlé, mais plutôt par la force de ces images. Il est malheureusement bien difficile d’en dire plus sans révéler l’histoire en elle-même, ce qui serait dommage, vu les surprises qui attendent le spectateur. Pour autant, comme dit plus haut, cette histoire astucieuse et bien écrite représente également un petit point faible, puisque lorsque l’on assimile bien le fonctionnement de celle-ci,  certains événements deviennent bien trop prévisibles, et ce jusqu’à son final, pourtant bouleversant, mais que j’avais deviné une bonne demi-heure à l’avance. À croire que Christopher Smith s’est prit lui même à son piège, et c’est dommage. Triangle reste néanmoins une excellente surprise, réalisée avec un grand sérieux, prenant, avec des scènes bien troussées et une bonne tension. Quand à savoir si le métrage peut survivre à une seconde vision, là, c’est une autre histoire.

Les plus

Prenant et parfois stressant
Scénario astucieux la plupart du temps
Travaillé et cohérent

Les moins

Par moment prévisible

En bref : Triangle est une bonne surprise de la part de Christopher Smith. Un thriller en huit clos prenant et astucieux, qui se mord un peu la queue sur la fin.

3 réflexions sur « TRIANGLE de Christopher Smith (2009) »

    1. Salut à vous, et merci pour le passage. Je ne connaissais pas du tout votre chaîne youtube tiens, je viens de m’abandonner, je vais regarder ça 😉 En plus ça fait des mois que j’ai envie de revoir Triangle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :