ODD THOMAS de Stephen Sommers


Odd ThomasODD THOMAS

Titre original :  Odd Thomas 
2013 – Etats Unis
Genre : Fantastique
Réalisation :  Stephen Sommers
Musique :  John Swihart
Scénario : Stephen Sommers d’après Dean Koontz

Avec  Anton Yelchin, Addison Timlin, Willem Dafoe, Matthew Page, Nico Tortorella et Kyle McKeever

Synopsis : Odd Thomas, en plus d’avoir un nom étrange, est doté d’un don extraordinaire, il peut voir les morts et a des visions prémonitoires. Lorsqu’un homme entre dans le diner où il travaille, Odd remarque que ce dernier est suivi par des Bodachs, des esprits attirés par le Mal et la mort imminente. Le jeune medium réalise qu’au vue de leur nombre, un horrible évènement va bientôt frapper la ville.

OddThomas01OddThomas02OddThomas03OddThomas04OddThomas05OddThomas06

Odd Thomas est un film étrange, pour son réalisateur, puisqu’on pourrait le qualifier comme un retour aux sources. Oui, aux commandes, on trouve Stephen Sommers, qui avait commencé avec le sympathique Un Cri dans L’océan avant de partir vers des gros budgets pas toujours bien fameux (La Momie et sa suite, Van Helsing, GI Joe 2). Étonnant, de le voir passer de plusieurs centaines de millions de dollars à un « petit » budget de 27 millions. Mais Odd Thomas, c’est surtout l’adaptation d’une série de romans du grand Dean Koontz. Injustement méconnu, le bonhomme aura livré un bon nombre de livres excellents. Les adaptations elles se font plus rares et surtout pas forcément réussies. On pensera notamment à la saga des Watchers (le premier avec Michael Ironside reste sympathique), à Souvenirs de l’au-delà avec James Goldblum ou encore au Phantoms de Joe Chappelle, sympathique mais à des années lumières de la qualité du roman de base. Bref, Odd Thomas est un livre, mais également un personnage. Et si l’adaptation qui tenait tant à cœur à Stephen Sommers (il écrit, produit et réalise) n’est pas parfaite, loin de là, son métrage respire à chaque instant l’amour pour le genre, et surtout l’amour pour le livre de base, et ça, en soit, c’est déjà la plus grande des victoires. Bref, de quoi ça parle. Odd Thomas est un homme, cuisinier, en couple depuis quelques années, qui aurait une vie banale et inintéressante s’il n’avait pas des visions prémonitoires, qu’il ne voyait pas les morts, mais également des créatures étranges venues de l’au-delà.

OddThomas08OddThomas09OddThomas10OddThomas11

Sur le papier, comme ça, Odd Thomas est très classique, mais pourtant, la magie fonctionne, grâce à plusieurs éléments. Si l’histoire en elle-même et les grandes lignes définissant les différents personnages sont classiques (le gars qui a des pouvoirs, la petite amie complice, le flic qui le croit sur parole, le méchant très méchant), l’ensemble est suffisamment bien construit et les éléments peuplant l’histoire bien amenées que l’ensemble passe parfaitement. De plus, le ton employé dans le métrage, très second degré, donne un aspect fun au métrage, ce qui vient trancher avec des moments un peu plus graves, et donc carrément inattendus (mais je n’en dirais pas plus). Si les personnages sont également classiques en soit, ils sont bien définis, et surtout évitent certains clichés énervants qui auraient pu faire perdre du temps au film, et donc casser le rythme. Quand tout commence, Odd connaît déjà et maîtrise ses pouvoirs, sa relation avec sa petite amie est déjà là depuis longtemps, et donc tout va vite. Les acteurs sont d’ailleurs pour la plupart excellents, que ce soit donc Anton Yelchin (Fright Night, Star Trek) dans le rôle de Odd, la délicieuse Addison Timlin dans le rôle de sa petite amie ou Willem Dafoe dans le rôle du flic. Tout le monde semble content d’être là et les voix off de Odd parsemant le film sont souvent fun.

OddThomas12OddThomas13OddThomas14OddThomas15OddThomas17OddThomas18

Si on ajoute à tout cela des effets spéciaux la plupart du temps réussis, notamment en ce qui concerne les créatures (les effets de flammes ou explosions par contre, c’est une autre histoire…) et l’ensemble est cohérent et tient la route. Bien entendu, on pourra reprocher quelques rares moments moins inspirés, et quelques notes d’humour fonctionnant moins bien que d’autres, ainsi qu’une intrigue qui avance de manière finalement relativement prévisible, mais le métrage se fait à la fois respectueux du livre de Dean Koontz et respectueux du genre dans lequel il évolue. Après des films mauvais et ridicules, Stephen Sommers prouve qu’il peut faire un bon film. Certes, une série B sans prétentions avec ces défauts comme qualités, mais avec laquelle on prend un réel plaisir durant la vision. Dean Koontz peut être fier de cette adaptation de son livre, contenant effets spéciaux, fantastique, humour, un petit côté policier, et même un poil d’émotion par moment, grâce à l’alchimie entre les différents acteurs.

OddThomas16OddThomas19OddThomas20OddThomas21

14

Les plus:

Respectueux du livre

Une série B fun et carrée

Les acteurs

Bourré de bonnes idées

Les moins:

Quelques notes d’humour qui marchent moins

Quelques effets en dessous du reste

 

En bref: Odd Thomas tenait à cœur à Stephen Sommers, et il a bien fait de le tourner. Une petite série B fort réussite et agréable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s