A COMPANY MAN de Lim Sang-Yoon


CompanyManA COMPANY MAN

Titre original : Hoi-sa-won – 회사원
2012 – Corée du Sud
Genre : Policier
Réalisation : Lim Sang-Yoon
Musique : Mowg
Scénario : Lim Sang-Yoon

Avec So Ji-Sub, Lee Mi-Yeon, Kwak Do-Won, Kim Dong-Jun et Lee Geung-Young

Synopsis : Tueur à gages sans pitié, Hyungdo suit deux règles qui font de lui le meilleur dans sa profession : ne poser aucune question, ne commettre aucune erreur. Jusqu’au jour où décidant de les enfreindre pour épargner une cible, il devient la proie de toute son organisation…

Companyman02Companyman03Companyman04Companyman05Companyman06Companyman07

Comme souvent venant de Corée du Sud, les films les plus produits sont les thriller et les comédies romantiques. A Company Man est un film policier finalement tout ce qu’il y a de plus banal. Son réalisateur et scénariste, Lim Sang-Yoon, n’a pas pour ambition de renouveler le genre, mais plutôt de nous livrer un produit qui va directement à l’essentiel en nous fournissant ce que l’on peut bien attendre de lui. À la lecture du pitch, déjà vu et revu des dizaines de fois, on pense d’ailleurs immédiatement à un autre film Coréen : A Bittersweet Life. Un mafieux, ici tueur à gage, va vouloir décrocher et son organisation va tout faire pour l’éliminer. Oui, rien de neuf. Sauf que comparé aux productions habituelles, la durée du métrage n’est pas ici de 2h, voir 2h20, mais un simple 1h36. Une durée courte permettant au réalisateur de ne pas (trop) s’éparpiller et de livrer la marchandise. Pourtant, malgré son histoire classique et ses personnages qui le sont également, le métrage part avec une idée qui aurait pu rendre le film original. Car si on évolue bien dans le milieu de la mafia et des tueurs à gage, ici tout se passe comme dans une vraie entreprise. Il y a différents salariés, des grades, des missions à plusieurs, des formations pour les nouveaux, et même parfois des repas d’équipe. Une vision du milieu finalement très différente de d’habitude, grâce à son point de vu banal et réaliste.

Companyman08Companyman09Companyman10Companyman11Companyman13Companyman14

Malheureusement, jamais le réalisateur n’exploitera cet élément à fond, comme pour se focaliser sur un cahier de charge, celui du classique tueur qui veut quitter le milieu après avoir trouvé l’amour, et qui sera la cible de ses anciens collègues et de son patron. Si dans la forme, cela reste très carré et travaillé, avec de beaux cadrages, un montage agréable et dynamique lors des scènes d’action, et une très jolie photographie (comme souvent en Corée), ça coince donc un peu dans le fond. Jamais le métrage ne va surprendre, empruntant des chemins bien trop connus, à coups de rebondissements tout à fait prévisible. Si bien que l’on a souvent l’impression de se retrouver devant le Bittersweet Life du pauvre, sans que cela ne soit vraiment dérangeant. Découpé clairement en deux parties, la première va nous développer son personnage principal tout en nous le montrant dans son travail, puis dans ses rencontres et son envie de quitter le milieu après The rencontre. Malgré quelques courtes scènes d’action placées ci et là, cette partie s’avère assez lente dans son déroulement et sa mise en place, sans être désagréable pour autant.

Companyman16Companyman19Companyman20Companyman21Companyman22Companyman23

C’est lorsqu’il devient, naturellement, la cible de sa propre organisation que le métrage passe la seconde et que le rythme s’accélère. Bien que restant de nouveau sans réelles surprises, le métrage se fait plus dynamique, et les scènes d’actions s’enchaînent. Combats à mains nues, au couteau, fusillades, courses poursuites, l’ensemble se fait divertissant, malgré la violence très contenue du métrage. Car A Compagny Man, contrairement à certains autres polars voulant jouer la carte du choc, se fait très clean. Pas de grosses gerbes de sang, de corps déchiquetés sous les balles ou autres, mais un produit assez propre sur lui et donc visible par un large public. Sans être déshonorant, A Company Man n’est qu’un petit film d’action assez light et manquant cruellement de surprises. Il reste néanmoins bien filmé, l’action s’avère sympathique et l’ensemble sait pour une fois se faire court, ce qui a le don de changer et de jouer en sa faveur. Idéal pour une petite vision tard le soir.

Companyman24Companyman25Companyman26Companyman27Companyman28Companyman29

12

Les plus:

Carré et divertissant

Assez court

L’action sympa

Les moins:

Trop clean

Très classique et prévisible

 

En bref: Très classique, peu violent et ne contenant que peu de surprises, A Company Man pourra tout de même plaire à l’amateur grâce à la qualité de sa mise en scène et de ses scènes d’action.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s