NEWS TOURNAGE


Et voilà, après un long silence, de multiples retournements, et surtout une semaine absolument épuisante, me voilà de retour (plus ou moins, j’ai du sommeil à rattraper). Et avec ce retour, quelques news avant de tenter de reprendre un rythme d’écriture, et de visionnage de films plus soutenu!

Que dire que dire ! Bon, alors déjà une petite news. AGGRESSION est bel et bien sorti aux Etats Unis le 16 Juillet, dans une édition d’ailleurs pas très chère sur amazon.com (11 dollars il me semble), et que nous avons eu l’édition dans les mains. Une édition plutôt classe malgré l’absence de bonus. Et maintenant, rentrons dans le vif du sujet, je pourrais vous dire qu’une semaine avant le tournage, tous les malheurs du monde se sont abattus sur mon équipe et moi-même, et qu’il aura fallut trouver des solutions alternatives en temps record. Je pourrais vous dire comment mon assistant, et par ailleurs aussi acteur a eu un accident de moto 5 jours avant le tournage (rien de grave je rassure). Du coup, j’étais prêt à doubler ma charge de travail sans chercher de nouvel assistant, quelqu’un était prêt à reprendre le rôle, mais il nous fallait une voiture pour les déplacements du coup. Des tentatives de location ratées, des faux espoirs jusqu’au dernier moment. Puis je pourrais vous dire comment le propriétaire d’une maison louée, servant à loger l’équipe et à tourner quelques scènes, m’aura laissé dans une situation délicate, laissant l’équipe sans lieu pour dormir, sans lieux de tournage pour les scènes en question, et avec un trou dans mon compte en banque de 1700 euros se baladant quelque part encore aujourd’hui. Oui tout ça, et le mieux dans tout ça, c’est que cette nouvelle, elle a eu lieu 16h avant l’arrivée de l’équipe.

Dans de telles conditions, il est plutôt facile de deviner que le film prévu initialement, SOUND OF BLOOD, a été annulé. Difficile de tenir un planning aussi serré de six jours avec tout ces pépins. J’aurais donc annulé le film dans l’urgence, avant que l’actrice principale ne prenne l’avion. Mais malgré tout, certaines personnes de l’équipe étaient déjà sur place, certains vivants dans la région, et d’autres étant hébergés chez des amis. Et annuler un film dont tout le monde adore le scénario, c’est un coup dur, et nous sommes tombés d’accord. Nous sommes sur place, tout n’est pas comme prévu, mais nous pouvons tourner quelque chose. C’est ainsi qu’en seulement 13h, un nouveau scénario a été intégralement écrit. Pas un long métrage forcément, mais pour un métrage d’environ 35 minutes. Son titre ? 2 MINUTES BEFORE SILENCE. 13 heures d’écriture, une réunion avec l’équipe chez moi, seulement quelques heures de préparation, et nous étions mardi matin à 6h30 prêts à partir en forêt pour tourner la première scène. Une journée de 16 heures, suivie par la plus longue journée de tournage de ma vie (mercredi, de 10h du matin, jusqu’à 7h du matin le jour suivant), et quelques scènes supplémentaires le jeudi, et voilà le film bouclé ! Malgré la fatigue, malgré la déception de ne pas tourner le projet prévu, malgré certains trajets, une actrice venant de Lyon, une autre de Limoges. Voilà d’ailleurs une partie de la fine équipe venant d’horizons divers, après une nuit blanche et un trop long tournage :

En arrière plan, David (maquilleur, script à ses heures perdues, buveur de 7up aussi), Adrien (preneur de son, assistant, homme à tout faire et motivateur d’équipe). Au second plan, le réalisateur, scénariste, caméraman et monteur (un bon à rien celui-là), Marie (actrice, amie, geek, bassiste et amatrice de cinéma), et au premier plan, Nao, youtubeuse faisant ses premiers pas dans un métrage pro, dans la douleur, la fatigue, et devenue amatrice de maïs sur le tournage !

Que dire que dire ? Que malgré la précipitation, l’absence de vraie préproduction et le scénario éclair, nous sommes tous plutôt contents du tournage, et confiants envers le projet. Nous avons tous faits de notre mieux, tout fait pour livrer des plans aussi bons que possibles, et notre scénario, aux aspects Lynchiens, est plutôt sympathique et avec pas mal de degrés de lecture. Le montage est en cours d’ailleurs (oui déjà). En espérant que le résultat final soit à la hauteur de notre ambition, en attendant de savoir quoi faire de ce projet (vidéo youtube ? Futur bonus sur un dvd d’un autre métrage ?).

Du coup, comme souvent, me voilà donc ici à remercier l’équipe. Tout d’abord Marie, arrivée la première, toujours présente, toujours bourrée d’idées et d’humour, toujours motivée pour des projets, même si perdant parfois patience sous la fatigue haha ! Des années que tu es là, dans des courts ou mes longs, et ça fait plaisir. Adrien ensuite, rencontré sur le tournage du film précédent, et qui est d’une grande aide à chaque fois, trouvant des solutions parfois à la vitesse de l’éclair, donnant de sa personne, et sachant parfois nous booster lorsque le planning est un peu dépassé. Encore merci à ton amie pour le lieu de tournage qui fut bénéfique en plus d’être visuellement très beau (mais dis lui que Fifa, c’est le mal !). Merci à David, mon fidèle maquilleur, toujours partant, toujours motivé, toujours avec des devinettes tordues pour nous énerver après les tournages, et toujours talentueux. Promis la prochaine fois, on met le paquet en effets spéciaux lors d’une vraie prépa ! Et maintenant, les nouvelles de l’équipe. Merci Sarik, qui faisait là son premier tournage, et qui a partagée sa bonne humeur générale, et qui est restée motivé malgré l’attente entre certains plans. Tu as été d’une grande aide, et tes plans sont franchement réussi ! Et merci à Nao donc (oui Nao, c’est un pseudo), venue tout de même de Lyon juste pour une journée. Tu as été parfaite dans le rôle, même si je ne suis vraiment pas habitué à tourner en langue Française, et donc à diriger ainsi. Désolé pour ça, et pour l’urgence du tournage. Je suis content que l’expérience ai été si plaisante pour toi, et j’espère qu’on va remettre tout ça très vite, on va se motiver mutuellement !

Sarik, heureuse sur le tournage d’une scène extérieure !

Merci également à tout ceux qui ont aidé sur le  tournage, notamment pour les lieux (ma grand-mère donc, ma mère, mais également l’amie d’Adrien dont le nom m’échappe, et Caroline pour le magasin. Maintenant, il va juste falloir un peu de patience, le temps que le montage donne une forme au film, qu’il soit mixé, la musique composée, et que nous ayons les premiers retours. Quand à SOUND OF BLOOD, il n’est pas abandonné, nous le ferons, juste, l’année prochaine, et l’attente sera longue. 2 MINUTES BEFORE SILENCE aura permis néanmoins d’expérimenter pas mal de choses qui seront fortement utiles pour ce futur tournage, et nous ferons donc gagner du temps ! Et allez savoir, d’ici ce tournage, d’autres courts métrages pourraient faire leur apparition !

Parce que un film de moi sans rouge, ce ne serait pas vraiment mon film !

3 commentaires

  1. Tout d’abord bravo à toute l’équipe et à son formidable meneur de projet, je vous mon chapeau de n’avoir pas renonce face à l’adversité. Pourtant l’enchaînement des galères en aurait demotive5plus d’un (oui c’est à toi que je parle Terry Gilliam, jamais on ne verra Jean Riche fort en Don Quichotte 😉).
    Il ne nous reste plus qu’à patienter 2 fois :
    – une pour voir le produit monté de ces heures longues passées à repousser le sommeil, cette étude en rouge (comme dirait Sherlock) qui va nous tenir en haleine.
    – l’autre pour voir et entendre « le bruit du sang » qui découlera j’en suis sûr l’an prochain.
    Je reste vigilant pour la suite des événements que j’espère plus apaisés.

    1. Et merci à toi, fidèle ami lecteur de prose, même si ton téléphone a, semble-t-il, une dent contre toi. Samedi dernier, le soir, après le coup de la maison louée, j’étais à deux doigts de tout abandonner, je cherchais des alternatives mais rien ne marchait.
      Mais bon, au final, on aura tiré du bon de tous ces déboires, il y aura aussi eu quelques belles rencontres et de futures collaborations.
      En tout cas, le premier montage avance bien, je m’y suis mis cash hier après avoir ramené tout le monde, mais sans toucher aux coupes précises ni aux transitions encore vu la fatigue, je préfère avoir l’esprit clair pour ses « petits » détails.
      Et le bruit du sang, ben, ouais, encore de l’attente snif ! Le temps que le sang commence à bouillir pour que mon perchiste ai un meilleur son 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s