DETECTIVE VS SLEUTHS (神探大戰) de Wai Ka-Fai (2022)

DETECTIVE VS SLEUTHS

Titre Original : 神探大戰
2022 – Hong Kong
Genre : Policier
Durée : 1h42
Réalisation : Wai Ka-Fai
Musique : Chung Chi-Wing et Ben Cheung
Scénario : Wai Ka-Fai, Ray Chan et Mak Tin-Shu

Avec Lau Ching-Wan, Charlene Choi, Raymond Lam, Kathy Yuen, Carlos Chan, Carman Lee, Tan Kai, Jeana Ho Pui-Yu, Deep Ng, Timmy Hung et German Cheung

Synopsis : Un ancien policier souffrant de troubles mentaux, allié à un inspecteur d’élite, est impliqué dans une série de meurtres qui sont liés à leurs affaires passées qu’ils ont inspectées, et ils doivent faire une course contre la montre pour découvrir la vérité et le cerveau derrière ces meurtres.

C’est toujours triste à dire, mais le polar made in HK, ces dernières années, ça se fait rare, voir très rare. Alors on a bien Donnie Yen qui nous donne un petit polar de temps en temps, pareil pour Wilson Yip (parfois ensembles), mais voilà, la sainte époque où tout le monde se bousculait pour produire son polar noir et violent, c’est du passé. En 2021 pourtant, on avait néanmoins eu Benny Chan (RIP), qui, avec Donnie Yen, avait livré l’explosif Raging Fire, et un excellent Limbo signé Soi Cheang. Et bien en 2022, c’est Wai Ka-Fai qui nous livre son nouveau métrage, près de 11 ans après son dernier métrage, Don’t Go Breaking My Heart, coréalisé avec Johnnie To en 2011. La bonne nouvelle, c’est qu’il revient donc, au polar qui a fait sa réputation, à lui, à Johnnie To, et au studio qu’ils ont fondé, la Milkyway Image. L’autre bonne nouvelle, c’est que si Detective vs Sleuths est bancal, ou plutôt part dans tous les sens, c’est un spectacle réjouissant qui nous rappelle bel et bien la bonne époque, en plus d’être un divertissement solide et explosif, qui contient en prime devant la caméra un bien beau casting. Impossible de bouder notre plaisir, dans ce polar dans lequel Lee Jun, ce bon vieux Lau Ching-Wan, ancien flic légèrement instable psychologiquement puisque parlant sans cesse à des gens qu’il est le seul à voir, mais néanmoins ancien flic plus que compétent, va faire équipe un peu malgré lui avec Chan Yee, la charmante Charlene Choi (New Police Story, House of Fury, Le Flic de Hong Kong), afin d’arrêter une bande de criminels bien décidé à se venger des véritables coupables d’enquêtes non résolues, ou résolues mais de manière dirons-nous, par-dessus la jambe. Et si l’ensemble est réjouissant et qu’il est très difficile de ne pas prendre son pied durant les 1h42 que constituent le métrage, il faut évacuer immédiatement ce qui ne va pas.

Déjà, le scénario, il est vrai, est un vrai bordel qui ne prend jamais le temps de se poser. Une qualité dans le fond, puisque tout va vite, pas le temps de s’ennuyer, tout paraît extrêmement fluide, mais aussi un défaut, puisque les situations s’enchaînent trop rapidement, que les divers éléments ne seront que survolés, et qu’il est clair que certains personnages auraient clairement mérité un meilleur traitement. Heureusement, ce côté bordélique ne vient jamais rendre l’intrigue, simple au demeurant, incompréhensible, mais certains spéculent déjà que le bordel ambiant du métrage serait le résultat de nombreuses réécritures afin de faire plaisir à la Chine, et donc, que le projet soit tout simplement validé. C’est tout à fait possible, vu que le métrage parle bien de quelques soucis au sein de la police même, ce qui pourrait être mal vu (on ne critique pas les institutions policières en Chine), mais je ne suis pas sur place pour confirmer. Dans le même ordre d’idées, on pourra toujours pester, même si cela reste rare, sur quelques effets digitaux qui, s’ils ne sont pas catastrophiques comme souvent, manquent malgré tout de naturel pour ne pas se remarquer en un coup d’œil face aux autres effets, eux fait sur le plateau. Oui, ces flammes en CGI lors du final, c’est dommage. Même si on s’en doute, beaucoup plus facile à gérer sur le tournage du coup. Mais au-delà de ces quelques défauts, il faut l’avouer, Detective vs Sleuths est un métrage qui nous offre ce que l’on était venu chercher. De la fusillade en plein dans les rues de Hong Kong, quelques cascades, des poursuites, des personnages abattus froidement, de nombreux twists, un Law Ching-Wan qui en fait des caisses, en parlant avec les morts, en nous offrant des rebondissements dans l’intrigue qu’il comprend longtemps avant tout le monde, en se croyant super puissant en tirant avec ses… doigts.

C’est un festival hyper généreux qui ne s’arrête pas, et certaines scènes font clairement plaisir, surtout que le réalisateur semble clairement savoir ce que l’on attend, et il n’hésite pas donc à faire durer ses scènes d’action, à les étirer, si bien qu’une fusillade dans des couloirs peut continuer sur les toits avant de finir dans la rue pour s’achever en course poursuite en voiture. Et ce genre de passages, le film en a la pelle, encore une fois car pas une seule fois le scénario ne décide de se poser réellement, non, tout doit aller vite, il faut tout faire exploser, que ça tire dans tous les sens, que ça crie, que ça aille jusqu’à faire intervenir le SWAT sur la fin. D’autant plus dommage donc pour ces quelques CGI, en ce qui concerne les flammes, ou un retournement de bus trop peu naturel à l’écran. Mais comme pour Raging Fire l’année précédente, le tout se fait tellement généreux et conscient en même temps de ce que le public vient chercher qu’on lui pardonne aisément. Car oui, de mauvais effets, il y en a partout, mais lorsque le film n’en fait pas son argument principal, on le pardonne beaucoup plus facilement (oui ceci est un petit pic envoyé totalement gratuitement envers Disney et Marvel). Detective vs Sleuths, c’est de l’excellent divertissement, du polar burné, parfois même très noir dans son propos, raconté sur le ton de l’excentricité explosive, et grand bien lui a pris ! Un grand polar ? Non, mais un des films les plus excitants de 2022.

Les plus

Explosif
Hyper rythmé et sans temps mort
Lau Ching-Wan en fait des tonnes
Cette impression de revenir des années en arrière

Les moins

Un gros bordel qui aurait pu, parfois, se poser un peu
Des CGI bien voyants

En bref : Detective vs Sleuths n’est pas un grand polar, il manque de développement, peut-être même parfois d’un peu de subtilité dans son traitement, mais il nous offre ce que l’on attendait de lui. Pendant 1h42, on a des fusillades, des poursuites, de l’action, et ça suffit !

A FEW WORDS IN ENGLISH
THE GOOD THE BAD
♥ Explosive
♥ Fast paced and without downtime
♥ Lau Ching-Wan crazy and over the top
♥ This feeling of going back in the golden era of HK
⊗ A big narrative mess, it should sometimes slow down
⊗ Some bad CGI near the end
Detective vs Sleuths is not a great thriller, it lacks development, perhaps even sometimes a little subtlety in its treatment, but it offers what we expected. For 102 minutes, we have shootouts, chases, action, and that’s enough!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :