HIGH SCHOOL GIRL ZOMBIE (女子高生ゾンビ) de Minami Masahi (2010)

HIGH SCHOOL GIRL ZOMBIE

Titre original : Joshikôsei Zombi – 女子高生ゾンビ
2010 – Japon
Genre : Horreur
Durée : 1h27
Réalisation : Minami Masahi
Musique : –
Scénario :  Minami Masahi, Ozeki Gen et Tsunekawa Takehiko

Avec Takabe Ai, Kajiwara Mariko, Ozawa Akari, Yano Mirai, Fujioka Noriko et Bobby

Synopsis : Une série de meurtres a lieu dans la rue. Misaki ne croit pas à toutes les rumeurs circulant. Pourtant, lorsqu’elle reçoit un coup de fil de son amie Yoko et qu’elle part à sa recherche, elle tombe rapidement face à une horde de zombies. S’apprêtant à une mort sure et certaine, elle sera sauvée au dernier moment par Airin, une chasseuse de zombies portant un costume d’écolière.

Il y a des films que l’on se procure à la pochette, ou au titre. Dans le cas qui nous intéresse ici, ce fut les deux cas. Une jeune idole en costume d’écolière armée d’un katana sur la pochette, et le titre High School Girl Zombie, il n’en fallait pas plus pour attirer l’attention du plus curieux fan de cinéma de genre. Malheureusement, la surprise et la déception furent de taille, tant dés l’ouverture du métrage, on comprend rapidement devant quel produit on se retrouve. Ne passons pas par quatre chemins, High School Girl Zombie, c’est du V-Cinéma. Mais pas le genre maîtrisé qui nous livre parfois d’excellentes surprises, ni le genre qui nous livre un produit hyper court qui ne se prend pas la tête. Non, ici, c’est tout l’opposé. Un manque de sérieux total, un scénario simpliste mais pourtant très long et très lent, qu’on a déjà vu ailleurs, justement avec plus de sérieux et une durée plus courte, des acteurs qui ne se sentent pas trop concernés par le projet, et un budget proche de zéro qui ne permet pas grand chose. Le réalisateur lui même ne semble pas trop y croire et accumule les bourdes tout en filmant son film le plus platement possible. Est-il possible de faire pire ? Bien entendu que oui, j’en ai déjà eu la preuve, mais le métrage qui nous intéresse ici n’est absolument pas dans le haut du panier, mais lorgne bel et bien vers le bas. Même le sound design est à la ramasse lors des scènes « d’action ».

Bref, tout ça, on s’en doutait dés la scène d’ouverture, filmée maladroitement, nous montrant une pauvre jeune femme poursuivie par un zombie en vue subjective rouge sang, puis se faire étriper. Bien entendu, on ne verra que le résultat, le budget ne permettant absolument pas de se laisser aller à des effets gores façon Nishimura. Après quelques filtres numériques bien baveux et de mauvais goût, le réalisateur nous introduit les personnages principaux, tout ce qu’il y a de plus classique. On aura donc Misaki, la jeune écolière qui va se retrouver bêtement mêlée à l’histoire parce qu’elle préfère rester plantée au sol lors d’une attaque de zombies pour voir ce qu’il va se passer plutôt que de fuir. De l’autre côté, on aura Airin, chasseuse de zombies, mi-zombie elle même, travaillant pour une organisation afin d’éliminer ce fléau. Ça vous rappelle quelque chose ? Changez les zombies par des vampires pour avoir la réponse. Rien de bien surprenant donc. L’organisation pour laquelle Airin travaille lui donne un produit permettant de stopper sa transformation, et bien entendu, comme Misaki se retrouve souvent dans le pétrin bêtement, super Airin sera souvent là pour la sauver. Ajoutons donc quelques supers pouvoirs faciles à mettre en image, comme la faculté de se déplacer rapidement et une force surhumaine, et l’affaire est dans le sac. Des supers pouvoirs un peu nazes, de jolies filles en costumes, des zombies, on aurait pu avoir un bon nanar.

Sauf que High School Girl Zombie veut toujours en faire plus, sans en avoir les moyens ou le talent. Déjà, le film dure 1h27, ce qui est beaucoup trop long pour le peu qu’il a à raconter. La durée du métrage ne sera pas aidée par le reste. La réalisation est plate et à du mal à nous garder éveillé devant le spectacle. Le rythme du film est en effet mollasson, il faudra bien attendre 45 minutes pour que ça démarre vraiment. A côté de ça, on aura des effets spéciaux assez cheap, même si on a vu bien pire à ce niveau. Quelques effets numériques assez pourris viendront s’inviter, comme les yeux rouges numériques des zombies. A côté de ça, on aura des scènes d’action, du kung fu, des fusillades, c’est de la folie de ce côté. Non je déconne. Les scènes d’action ne sont pas vraiment chorégraphiées, on peut remarquer certains coups donnés à côté, les mouvements sont lents, très lents, et pire, les bruitages, on a parfois l’impression que l’équipe technique a oubliée de les mettre dans le montage. Un homme peut voler dans les airs et s’écraser contre un mur, on aura l’impression que le bruitage est celui d’une petite tape contre un mur. On aura connu mieux niveau crédibilité. Heureusement, assez tardivement certes, mais on aura droit à un plan culotte (ben quoi, on se console comme on peut…) Ajoutons à tout ça une musique parfois dramatique, parfois rock’n’roll, pour annoncer les combats. Et au milieu de tout ce métrage beaucoup trop long et pas passionnant, on aura une ou deux bonnes idées, une scène plutôt bien torchée, et par moments, quelques rares beaux éclairages. En bref, une perte de temps, qui aurait gagné à ne durer qu’une heure et à se prendre moins au sérieux.

Les plus

Quelques rares moments sympas

Les moins

C’est très long

Pas très passionnant

Mal foutu

En bref : On ne peut pas vraiment conseiller High School Girl Zombie, le film est une perte de temps qui n’a pas grand chose pour jouer en sa faveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :