FIRST MISSION de Sammo Hung


FirstmissionaffFIRST MISSION

Titre original : Heart of Dragon – Long De Xin – 龍的心
1985 – Hong Kong
Genre: Drame – Action
Réalisation : Sammo Hung
Musique: Violet Lam
Scénario :  Barry Wong

Avec Sammo Hung, Jackie Chan, Emily Chu, Mang Hoi, James Tien, Dick Wei, Philip Ko Fei, Chung Fat, Lam Ching Ying et Wu Ma

Synopsis : Fung est un policier de Hong Kong. Il tente de concilier comme il le peut sa vie professionnelle, sa vie de couple avec sa petite amie, tout en s’occupant de son grand frère, Do Do, handicapé mental. Finissant par obtenir la promotion qu’il voulait pour partir en mer, Fung décide de partir et de laisser son frère.

FirstMission01FirstMission04FirstMission05FirstMission08

En 1985, Sammo Hung, tout comme son frère Jackie Chan, a une année chargée, entre ses productions d’un côté, notamment les deux premiers opus de Mr Vampire, et ses propres réalisations. Si d’un côté il réalise deux musts de la comédie avec My Lucky Stars et Twinkle Twinkle Lucky Stars (Le Flic de Hong Kong 1 et 2), il tourne également un projet différent, qui bien que mâtiné d’action, s’avère être un drame. Dans Heart of Dragon, rebaptisé en France… First Mission (ne cherchez vraiment pas à comprendre), Jackie Chan et Sammo Hung se partagent la vedette encore une fois. Jackie Chan joue comme souvent le rôle du flic, beau gosse, qui a une copine, a un avenir prometteur. Tout semble lui sourire. Le film s’ouvre d’ailleurs sur son entrainement, nous permettant de voir dans un court rôle Lam Ching Ying, qui participa cette année à tous les métrages de Hung d’ailleurs. Jackie Chan nous apparaît comme un flic exemplaire, peu importe l’environnement dans lequel il évolue, et sur ce point, ça ne change pas beaucoup de ses autres métrages de cette époque, dans lesquels Jackie interprétait souvent des policiers ou autres un peu nerveux (Police Story la même année). Sauf que dès que Sammo Hung débarque à l’écran, tout change, Hung jouant son grand mère, attardé mental. Toute la première partie de l’histoire va se focaliser sur le duo. D’un côté, Jackie s’occupe de son frère comme il le peut, tout en étant un policier exemplaire et en ayant une petite amie. Mais Jackie aimerait bien respirer un peu, pouvoir enfin penser à lui, afin de vivre son rêve de partir dans la marine et de pouvoir se marier, vivre tout simplement la vie épanouie à laquelle il s’accroche quoi qu’il arrive. Hung lui dans le rôle de Do Do, subit les moqueries des autres, ne traîne qu’avec des petits enfants et se fait embarquer dans des histoires bien trop complexes pour lui.

FirstMission09FirstMission11FirstMission12FirstMission16FirstMission17FirstMission20

C’est cette première partie qui a le plus d’impact, proposant quelque chose de vraiment nouveau pour le duo. Là où l’on nous avait souvent habitué à des comédies d’action au scénario tenant sur un morceau de papier, Heart of Dragon nous propose de vrais personnages et un drame plutôt juste, bien qu’utilisant parfois de grosses ficelles. On suit le quotidien des deux personnages. Jackie ne vit pas toujours bien la situation, préfère par moment fermer les yeux sur le comportement du monde à l’égard de son frère, et par moment, l’affronte. Sammo Hung lui est victime, victime des autres, abusant de lui. Le film ira de plus en plus loin, de rencontres en rencontres, alternant scènes à l’humour plutôt réussi (il fallait le faire sur un sujet pareil) comme lorsque Do Do se fait passer pour le père d’un de ses amis face au proviseur de l’école avec des scènes où les personnages, hypocrites et méchants, ridiculisent Do Do autant qu’ils le peuvent, juste pour rire. On se souviendra par exemple de Anthony Chan en professeur juste là pour encaisser son chèque, ou encore Wu Ma, gérant profiteur et vraiment méchant d’un petit restaurant. Mixant scènes au rire simples avec des scènes plus dures et dramatiques, l’ensemble fonctionne grâce à la complicité entre Jackie Chan et Sammo Hung, tout deux parfaits dans leur rôle. Ils sont convaincants, se lâchent totalement, et certaines scènes entre les deux frères sonnent vraies, comme lorsque Jackie craque totalement devant son frère et laisse enfin sortir ces sentiments. Passé cette première partie véritablement intéressante et prenante, le film verse alors totalement dans le film d’action, en nous offrant la recette habituelle qui fonctionne encore une fois.

FirstMission23FirstMission24FirstMission25FirstMission26FirstMission35FirstMission36

Des méchants très méchants, des bijoux volés, Sammo Hung se retrouvant au mauvais moment au mauvais endroit, un kidnapping, et c’est parti. Là où Sammo Hung avait bien prit le temps de placer son récit et de développer ses personnages dans sa première partie, il se lâche dans la dernière demi-heure en multipliant les situations à la vitesse de l’éclair. Kidnapping, quelques morts, poursuite en voiture, titanesque combat final, le temps passe rapidement, et Jackie Chan va devoir en quelque sorte laisser tomber ses rêves pour secourir son frère. Sammo Hung se tient alors à l’écart et c’est le spectaculaire qui l’emporte. Occasion de retrouver quelques bonnes têtes de l’époque dans des seconds rôles peu développés comme souvent, mais assurant notre quotas d’action. On retrouve donc Dick Wei, habitué des productions de Sammo Hung, qui affrontait déjà Jackie Chan la même année dans My Lucky Stars, Philip Ko Fei, acteur, chorégraphe et réalisateur à ses heures perdues, ou encore James Tien en grand chef malfrat, déjà vu dans un rôle similaire dans Winners and Sinners (Le Gagnant) en 1983. Sammo Hung se lâche totalement dans son final dans un bâtiment en construction, décor qu’il tentera de reprendre des années plus tard avec son Mister Cool, mais en beaucoup moins bon. Ici, les combats sont vifs, rapides, et aussi particulièrement violent, les personnages s’hésitant pas à se servir de pioches et de machettes pour achever leurs adversaires. Sammo Hung aurait d’ailleurs pu terminer son film ainsi, sur cette note violente, suivie d’un happy end où tout rentre dans l’ordre et où l’horizon s’éclairci. Au lieu de ça, il préfèrera terminer son film de manière bien plus subtile et maligne, mais surtout bien plus réaliste envers ses personnages, terminant son film comme il l’a commencé.

FirstMission40FirstMission43FirstMission45FirstMission49FirstMission50FirstMission42

16

Les plus:

Sammo Hung et Jackie Chan très bons dans leurs rôles

Une première heure dramatique surprenante

Le final bien violent

Les moins:

Quelques facilités, dans l’émotion et l’action

En bref: Heart of Dragon est une excellente surprise, un film mixant action classique et attendue avec le drame et l’émotion, et qui malgré quelques facilités, s’en sort haut la main.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s