BAD NIGHT de Chris et Nick Riedell


BAD NIGHT

Titre original : Bad Night
2015 – Etats Unis
Genre : Comédie
Réalisation : Chris et Nick Riedell
Musique : Jon Kaplan
Scénario : Daniel Kinno
Avec Jenn McAllister, Lauren Elizabeth, Julianna Guill, Judy Marte, Owen H.M. Smith, Gareth Reynolds et Matt Walsh

Synopsis : Quand Kate et Abby, deux adolescentes, sont prises pour de célèbres voleuses d’œuvres d’art, leur ennuyeuse sortie scolaire prend une tout autre dimension…

On le sait, sur Netflix, on trouve de tout mais surtout de n’importe quoi. De gros blockbusters côtoient des productions Netflix, et côtoient surtout des petits films qui se retrouvent là sans que l’on ne comprenne vraiment pourquoi. Comment par exemple des films comme les fumants American Poltergeist se retrouvent dans le catalogue ? Du coup oui, la moitié du catalogue est inconnu, essayant de profiter justement de cet effet pour nous attirer vers de nouvelles productions à la qualité pas forcément fameuse. Et hier soir, face à un nombre important de titres ajoutés à ma liste de films Netflix à voir, j’ai décidé de faire du tri, et d’en voir certaines. Le premier fut donc Bad Night. Un film dont je ne savais rien, si ce n’est qu’apparemment, il y avait de l’humour, un vol de tableaux et une voiture qui explosait. Oui c’est peu, mais que voulez-vous, j’aime ne rien savoir des films avant de me lancer, car une surprise peut toujours se cacher là où on ne l’attend pas. Bad Night n’est malheureusement pas une excellente surprise. On pourra même dire que c’est une comédie plutôt moyenne, mais qui fait passer le temps. Pas tordant, pas vraiment drôle non plus, parfois de mauvais goût, mais pas forcément ennuyeux, ni vraiment une grande catastrophe. Juste un film que l’on voit, et que, une semaine plus tard, l’on oubliera. Il s’agît d’ailleurs du premier film de deux jeunes femmes qui sont des « célébrités » (attention, notez bien les guillemets, ne me faites pas dire ce que je ne pense pas) en faisant des vidéos youtube : Jenn McAllister et Lauren Elizabeth. Certes je ne les connaissais pas du tout, mais bon, quand on cherche des infos sur le film, c’est le premier truc que l’on trouve.

Donc Bad Night. L’histoire de deux jeunes femmes, meilleures amies, qui partent en bus avec quelques élèves et une prof pour voir une exposition d’art, qui va s’arrêter en banlieue de Los Angeles pour la nuit après une intoxication alimentaire frappant les élèves. Sauf nos deux héroïnes, qui du coup, s’ennuient à mourir, et décident de passer la nuit dehors en utilisant des faux noms qu’ils trouvent à la réception du motel. Sauf que, pas de bol, ces deux noms, ce sont les noms de deux voleuses qui s’apprêtent à faire un vol cette même nuit, et bien entendu, nos deux adolescentes vont monter dans la mauvaise voiture et se retrouver au milieu de criminels, tandis que les vraies voleuses vont se retrouver avec un chauffeur de taxi qui n’attendait que deux adolescentes. Voilà, quiproquo lancé, intrigue lancée, le film peut vraiment débuter après 20 petites minutes. Avec son pitch qui pouvait nous donner un petit film amusant et fort sympathique, ses situations jouant sur les quiproquos, nos deux adolescentes qui se retrouvent avec un chauffeur criminel mais qui passent leurs temps à faire du shopping, aller dans des restaurants de luxe et même se faire tatouer, je m’attendais à passer un moment pas prise de tête. Seulement Bad Night, pour une comédie, n’est pas franchement drôle, et se fait même plutôt lourd. Du coup, pendant presque 1h, on se retrouve juste à suivre les aventures de deux pestes qui veulent faire chier leurs parents en utilisant leur carte bleue. Pas franchement tordant.

Seul personnage sortant du lot et qui aurait pu vraiment faire rire, Ari, truand à ses heures perdues et passionné de patin à roulette, joué par Matt Walsh, malheureusement pas assez exploité pour être vraiment drôle. Les situations s’enchaînent, mais manquent de surprises, et on sent rapidement que le film n’a pas dû coûter cher tant l’ensemble manque d’ampleur. Une sortie scolaire ? 6 étudiants. Un vol d’art ? Juste un tableau. Des truands ? Juste 3 personnages et un chauffeur. Le FBI ? Deux malheureux agents. Mais aussi fauché et finalement pas vraiment drôle à deux ou trois gags près, Bad Night se laisse pourtant regarder, étant plutôt rythmé (et ne faisant que 1h30), et au final, les acteurs, que ce soit nos deux Youtubeuses ou les autres, ne sont pas mauvais du tout. Ce sont juste leurs personnages qui manquent de substance pour être vraiment développés ou drôles. Alors oui, Bad Night fait sans doute parti de ces mauvais films sympathiques, pas assez mauvais pour être détestable, pas assez bon pour pouvoir être recommandé, qui se laisse voir si l’on a rien d’autre ou que l’on cherche simplement un film peu subtil pour s’endormir quitte à rater la moitié du film (dommage, les seuls gags vraiment bons sont dans la dernière partie). Voilà.

Les plus

Pas si mal joué
Ça se regarde

Les moins

Une comédie pas franchement tordante
Un peu prévisible et parfois un peu lourd

 

En bref : Bad Night n’est pas exceptionnel. Pas forcément désagréable, mais pas franchement bon. La moitié des gags ne fonctionnent pas, et le concept ne va pas aussi loin qu’il aurait dû.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s