IT’S A SUMMER FILM! (サマーフィルムにのって) de Matsumoto Soushi (2020)

IT’S A SUMMER FILM!

Titre Original : Summer Film Ninotte – サマーフィルムにのって
2020 – Japon
Genre : Comédie
Durée : 1h37
Réalisation : Matsumoto Soushi
Scénario : Matsumoto Soushi

Avec Ito Marika, Kaneko Daichi, Kawai Yumi, Kirana Inori, Itabashi Shunya, Shinoda Ryo, Kohinata Seiichi, Ikeda Eikichi et Koda Mahiru

Synopsis : Trois amies au lycée se décident à réaliser le rêve de l’une d’entre elle, surnommée Barefoot. Le but ? Réaliser en trois mois un film de samurai qui sera diffusé lors du festival de l’école.

Il y a des films qui nous attirent juste par une pochette et un pitch d’une ligne. Dans le cas de ce It’s a Summer Film!, il faut dire qu’en plus les avis après diffusion du métrage dans divers festivals étaient plus que bons. Le concept ? Oh, rien de nouveau, ce genre d’intrigues, on en a déjà vu pas mal, que ce soit dans le milieu scolaire comme ici, et parfois dans des milieux différents. Pour rester dans le monde du cinéma, on pensera récemment à One Cut of the Dead et son tournage bricolé au système D par une équipe vite débordée. Et pour rester dans le milieu scolaire, mais en mettant la musique en avant au lieu du monde du cinéma, Linda Linda Linda. It’s a Summer Film, c’est donc un film qui donne la pèche, un film qui met de bonne humeur, nous fait sourire pendant 1h37, alors qu’il mélange des genres qui ne vont pas forcément ensemble, et parvient même à se moquer des comédies romantiques… en en devenant tardivement lui-même une. C’est fort. Le métrage nous propose donc de suivre les aventures de trois amies qui sont au lycée, pendant trois mois, le temps qu’il leur rester avant le festival du lycée donc. L’héroïne principale, surnommée Barefoot, fait partie du club vidéo du lycée, mais malheureusement, son idée de film à filmer pour le présenter au festival n’a pas été retenue, et le reste du groupe est en train de filmer une romance. Mais Barefoot, elle, elle veut faire de l’art, du vrai cinéma, un film de samouraï. Ses deux amies surnommées Blue Hawaii et Kickboard la motivent pour réaliser malgré tout le film sur leur temps libre, et notre héroïne se laisse tenter après avoir assisté à une projection d’un chanbara au cinéma, et avoir eu le coup de foudre.

Enfin, de foudre. Après être tombée nez à nez avec Rintaro, qui serait, à ses yeux, l’acteur parfait pour son film. Et c’est là que tout démarre, que la production modeste se lance, que Barefoot va devoir trouver une équipe aussi improbable soit-elle (ses amies filment au téléphone, deux jeunes qui savent parfaitement analyser les sons des matchs de baseballs seront preneurs de son, un jeune rebelle qui aime mettre pleins de lumières sur sa moto deviendra l’éclairagiste), apprendre à gérer son propre scénario, le tout en gérant les soucis de ses amies, mais aussi les siens. It’s a Summer Film! mélange alors plusieurs grandes thématiques voir même genres avec une facilité rafraichissante qui fait bien plaisir à voir. Bien entendu, nos personnages vont sortir grandis de cette expérience. Evidemment, le film nous parle de l’amour de la création, de la joie de créer quelque chose qui sera montré à d’autres, qui restera pour toujours et représentera ce que l’on était à cette période bien précise de notre vie. L’amour de la création, l’amour du cinéma, et en particulier donc ici, l’amour de ce genre typiquement Japonais, le chanbara, avec nos personnages allant jusqu’à citer leurs films préférés du genre, et donc fatalement, quelques films cultes tels que les Zatoichi ou Sanjuro de Kurosawa. Amitié, création, art, tout est là, et bien plus puisque comme je le disais, le film n’hésitera pas par moment à partir dans des genres différents. Ce qui commence comme un simple film sur des adolescentes et leurs projets parlera d’amitié, d’amour, le tout sur un ton souvent léger, mais partira aussi dans des genres bien différents que je me refuse à spoiler (même si le trailer lui lâche le morceau). Alors que cette accumulation de thèmes et de genres auraient pu se casser la gueule en donnant l’impression que le film enchaîne les idées, ou plutôt les empile les unes derrière les autres sans aucune cohérence, c’est tout l’opposé ici, car tout fonctionne parfaitement bien, tout s’enchaîne de manière fluide sans qu’un genre ne vienne faire tache aux côtés des autres, et on suit l’aventure de notre apprentie équipe de cinéastes avec le sourire aux lèvres.

On veut les voir réussir leurs rêves, on veut les voir faire leur chanbara et voir celui-ci être diffusé sur grand écran lors du festival, on veut les voir être fiers du travail accomplis, et si le genre et ce style de récit en lui-même reste codifié et donc peu surprenant dans sa finalité, on ne peut s’empêcher d’être happé par le métrage, de le dévorer d’une traite. D’ailleurs, le film est tellement focalisé sans arrêt sur ces personnages, sur leur quête, sur ce passage à l’âge adulte que l’on ne verra clairement pas d’adultes ou d’autorités du genre dans le film. Pas de scènes en cours, de professeur qui vient surveiller tout ça, de parents bienveillants ou bien qui s’inquiètent que leurs enfants rentrent tard à la maison. Et qu’importe, le film se focalise sur l’important, sur ce qu’il veut raconter, et surtout, sur la manière la plus positive possible de le raconter. C’est ça aussi qui le rend savoureux, qui met de bonne humeur pendant et après la vision. On pourrait même aller plus loin en soulignant son final, qui nous dit clairement qu’il ne faut jamais faire de compromis lorsque l’on raconte une histoire, et ça, beaucoup pourraient en prendre de la graine. En tout cas, It’s a Summer Film!, ce n’est aucunement le meilleur film du monde, mais dans son approche, je n’ai pas grand-chose à lui reprocher, et je pourrais même dire au final que dans son domaine, à savoir le « feel good movie », il fait plus que du bien !

Les plus

Des personnages attachants
Un film frais et léger
Le mélange de genre
Une lettre d’amour à la création et au cinéma
Un film qui donne la pèche, qui fait sourire

Les moins

J’aurais aimé avoir un tel groupe d’amis au lycée

En bref : It’s a Summer Film! est une très belle réussite dans son genre, c’est léger, hyper rythmé, amusant, ça a un regard tendre envers ce qu’il nous raconte, et c’est une belle déclaration d’amour envers le cinéma, envers la création.

A FEW WORDS IN ENGLISH
THE GOOD THE BAD
♥ Likable characters
♥ A fresh film with a light tone
♥ The mix of genre
♥ A love letter to creation and movies
♥ After watching it, you can’t help it but smile
⊗ I wanted friends like that back in high school
It’s a Summer Film! is a really good surprise, it’s fresh, it has a great rhythm, it’s often funny, it has a tender look towards what it talks about, and it’s just a nice lover letter to movie making, to creation itself.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :