L’ATTAQUE DES TITANS de Higuchi Shinji


L’ATTAQUE DES TITANS

Titre original : Shingeki no Kyojin – 進撃の巨人
2015 – Japon
Genre : Encore un manga adapté
Réalisation : Higuchi Shinji
Musique : Sagisu Shiro et Washizu Shiro
Scénario : Machiyama Tomohiro et Watanabe Yûsuke
Avec Miura Hamura, Mizuhara Kiko, Hongô Kanata, Ishihara Satomi, Sakuraba Nanami, Miura Takahiro, Hasegawa Hiroki et Kunimura Jun

Synopsis : L’humanité a été en grande partie décimée après avoir été attaquée par des titans, géants immortels qui dévorent les humains. Pour s’en protéger, la communauté restante à ériger une série de 3 murs gigantesques qui la confine à l’abri des colosses dont personne n’a eu de nouvelles depuis 100 ans. Eren, Armin et Mikasa, sont les premiers à constater la puissance et l’horreur des titans lorsqu’un gigantesque colosse créé une brèche dans le mur ….

Je le sais bien, depuis quelques temps, dés que je parle de cinéma Japonais, c’est pour vous parler la plupart du temps d’adaptations de manga en films live. Ce n’est pas de ma faute s’ils ne produisent plus que ça. Après Terra Formars, après Assassination Classroom et après Tokyo Ghoul (les deux derniers ayant été le plus souvent bien reçus d’ailleurs), nous voici donc devant L’Attaques des Titans, une adaptation comme souvent découpée en deux films (hein Death Note, Gantz, Assassination Classroom et j’en passe). Mais à la différence des deux exemples pré-cités et appréciés du public, l’Attaque des Titans s’est fait descendre de partout, et même insulter de pire adaptation. Du coup, un tour sur netflix pour rattraper mon inculture et me taper les 25 épisodes de la première saison, et me voilà prêt pour cette première partie. Donc avant de commencer, l’animé. Et bien ma foi, si ce n’est pas parfait et qu’il y a bien des défauts, c’est plutôt pas mal du tout. Ça commence même très fort. Quelques personnages peu exploités parmi la nombreuse galerie, mais ça tient la route, ça évite le piège souvent présent du fan service dans les animes, c’était violent, et oui, j’ai passé au final un excellent moment. Et en passant, une excellente OST également. Voilà. Maintenant, on peut passer au film, à cet objet filmique bien étrange de 2015 réalisé par Higuchi Shinji, qui avait livré le très sympathique Shin Gojira. Qu’est ce qui aurait pu mal se passer ? Et bien il faut avouer qu’une fois les 1h38 du film englouties, on a du mal à mettre le doigt où ça coince. Car l’Attaque des Titans version film live fait des choix pour s’éloigner du manga (et donc de l’animé), ce qui aurait pu être salvateur. À savoir couper des personnages, respecter l’ambiance, changer des éléments, afin de condenser l’intrigue, de ne pas s’éparpiller, et même de livrer mieux qu’une adaptation, à savoir donc une œuvre se déroulant dans le même univers mais déviant constamment.

Oui, l’intention était plus que louable. Un peu comme sur le papier l’idée de Paul Anderson pour le premier Resident Evil, à savoir donc raconter ce qu’il se passait avant. Mais à l’image d’Anderson et de son idée potable mais au final calamiteuse à l’écran (soit un film de zombies tout public et très axé action), L’Attaque des Titans se prend méchamment le revers de tous ces choix, constamment. Mais bien méchamment, jusqu’à être incohérent non pas avec l’œuvre de base (enfin si, mais là n’est pas la question), mais incohérent au sein du propre univers qu’il essaye de créer. Ainsi, on a la base de l’intrigue (basiquement les 9 premiers épisodes de l’animé), les personnages, et puis c’est tout. Tout ce qui est psychologie, narration, scènes cultes, tout est éliminé d’un revers de main et remplacé par du neuf. Et sur le coup au début, j’ai voulu applaudir. Car ces changements pouvaient amener du bon si bien traité. Ainsi, Mikasa n’est pas celle qui va passer son temps à protéger Eren et le suivre partout, mais va disparaître carrément de l’intrigue après 15 minutes. Armin n’est…. Non il est transparent, je ne saurais rien dire sur lui au final, sauf qu’il passe de trouillard à héros. Et en fait, on arrive cash au premier souci du film, ses personnages. Aucun n’est attachant, aucun n’est développé, on n’a pas envie de le voir réussir, on ne frisonne pas lorsque le danger est là, rien de rien. Je pourrais bien vous dire que le film se rattrape en action et avec son univers, mais là encore, c’est plutôt moyen, et incohérent.

Ainsi ici, les humains vivent toujours derrière trois murs pour les protéger des titans, mais ils ne sont limite qu’une légende, on ne les voit pas. Jusqu’à forcément leur apparition et la destruction du premier mur. Pourquoi pas oui. Mais comme le film ne développe jamais son univers, on sent juste la différence balancée comme ça pour rien du tout. Surtout que lorsque le film garde un élément crucial de l’intrigue, il s’est déjà contredit peu de temps avant. Armin par exemple veut créer des machines SAUF que la loi l’interdit, car la création, les machines, tout ça, ça amène la guerre blabla. Et quand avons nous droit à ce rappel ? Après un trajet dans plusieurs véhicules blindés. Donc techniquement… des machines. Bravo film, bravo ! On a plus souvent l’impression d’être devant un post apo fauché. Bon, mais si L’Attaque des Titans, du moins le manga et l’animé, ont beaucoup fait parler d’eux, c’est aussi pour ces scènes d’action, pour ses titans, pour la violence sèche qui n’épargne personne. Nishimura Yoshihiro s’occupe d’ailleurs de pas mal d’effets spéciaux sur le film, ce qui est toujours un gage de qualité. Et les effets sanglants sont nombreux en effet, ça gicle, ça découpe, ça décapite, ça écrase. Dommage que les titans ne soient pas franchement convaincant et donc que l’on ai encore du mal à se sentir concernés par la menace, malgré quelques bonnes idées disséminées ci et là.

Mais voilà, le mal est fait, entre des personnages transparents et jamais développés, joués par des acteurs peu convaincants en plus, des incohérences à la pelle, un univers souvent survolé, des titans peu effrayants et menaçants, des scènes WTF (le gars qui fait une prise de kung-fu au titan…. WHAT), le mal est déjà fait. Et le pire dans tout ça, il faut bien l’avouer, c’est que l’action fait très cheap. Pas de souffle épique, pas d’éléments héroïques (à part un moment tardif que l’on connaît tous). On a souvent l’impression même de simplement assister à une petite série B fauchée qui n’aurait jamais les moyens de ses ambitions, avec ces fonds verts bien voyants, sa photographie souvent criarde lors des scènes se déroulant au lever ou coucher du soleil, son manque d’ampleur… Alors est-ce si mauvais que tout le monde le dit ? Oui et non. Oui car le film n’est définitivement pas bon, mais je ne crierais pas au sacrilège pour la trahison, ces idées à la base n’étaient pas mauvaises. Leur application est un beau ratage oui, mais pas l’idée de base. Reste donc quelques moments éparpillés, puisque malgré le design discutable en image live des titans, la première attaque ainsi que quelques moments sanglants restent bien fichus.

Les plus

La première attaque
Le gore bien fait

Les moins

Les titans peu impressionnants
Les incohérences
Peu passionnant et sans envergure
Des personnages vides

 

En bref : Cette première partie est bancale et peu convaincante. Ça fait souvent fauché, bâclé, peu travaillé et consistent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s