PORTRAIT ET INTERVIEW EXCLUSIVE DE MOON LEE CHOI-FUNG

Pour une fois, je vous ai prévu quelque chose de totalement différent ici ! Vous avez bien du remarquer depuis début Mars que j’avais publié avec un rythme plus soutenu que d’habitude de nombreuses chroniques de films HK datant des années 80 et début 90. Bon et bien, outre le fait que forcément, comme beaucoup, cette période de leur industrie reste un grand moment, entre les productions Golden Harvest, les films de Jackie Chan, les polars qui débarquent après le succès du Syndicat du Crime (A Better Tomorrow en 1986), la naissance de sous-genre comme le Ghost Kung Fu Comedy (initié par L’Exorciste Chinois en 1980 et popularisé en 1985 par Mr Vampire) ou le Girls With Guns (plus ou moins initié en 1985 par Yes Madam, soit Le Sens du Devoir 2 chez nous, et trouvant sa formule avec Angel en 1987), forcément, il y a de quoi aimer cette période et être nostalgique. Surtout lorsque l’on voit que les années 80 (et fin 70) sont la naissance de beaucoup d’artistes cultes comme Tsui Hark, Ringo Lam, John Woo. Et certains moins glorieux comme Stanley Tong ou bien Godfrey Ho. Mais voilà, tout ça, ce n’était pas juste par envie de mettre en avant ce cinéma, même si un peu aussi ! C’était aussi pour vous préparer à ce jour, à cet article très longuement préparé, qui a demandé beaucoup de recherches, beaucoup de temps, beaucoup de films à trouver, à acheter, à voir, à décortiquer, et aussi beaucoup de patience et de chance pour parvenir (en réalité, en seulement quelques jours) a être en contact avec l’actrice Moon Lee Choi-Fung, plus connue sous le simple nom de Moon Lee, star du genre Girls With Guns donc, avec bien la moitié de sa filmographie dédiée au genre, et environ 40 films entre 1983 et 1996. Une actrice et danseuse adorable, au grand coeur, qui a accepté de répondre avec enthousiasme à mes nombreuses questions sur l’ensemble de sa carrière, même si je me suis modéré sinon l’interview aurait été prête dans 5 ans !

(suite…)

Top

Bilan 2021


Même si 2021, et plus particulièrement la France, aura eu beaucoup de mal à se réveiller, et bien une fois que la machine fut lancée, 2021 fut une année riche. Riche ? Oui, autant en bons voir très bons et excellents qu’en mauvais films (voir très mauvais). La raison est simple selon moi, et on la comprend facilement dés qu’on jette un coup d’œil à l’année précédente. Rappelez-vous, il y a pile un an, je commençais mon top/flop de 2020 en disant, et je me cite : « Voilà une bien belle année de merde qui s’achève ». Ah ben oui, c’est simple, la moitié des films sortis en 2021 étaient en réalité des films de 2020. Ce qui explique la richesse de tous les films sortis cette année, on a en effet eu à la fois les films de 2021, prévus pour cette année car tournés l’année précédente ou avec une longue post production, que les films de 2020 retardés parfois plus d’un an (Dune, Mourir Peut Attendre).

Oui, d’habitude, je galère un peu à faire un classement des meilleurs et pires films de l’années, d’habitude je dois passer mon mois de Décembre à rattraper les films ratés de l’année afin d’avoir un top et un flop consistants. Et bien, pas en 2021. Cette année, ce fut l’opposé, la galère pour départager certains films. Car si comme d’habitude, les purges infâmes et les pépites sont rares, les bons films à conseiller ou les mauvais films que l’on prie que les autres éviteront, ils sont très nombreux. Du coup, même s’ils ne sont pas présents dans le top, une petite pensée pour Berlin Alexanderplatz, Candyman, Invisible Alien, Mortal Kombat, Sans un Bruit 2. Et une pensée vraiment toute petite pour ces films mauvais ou moyens qui ont faillit, de peu, se retrouver dans le flop, comme Black Widow, le film Russe Dark Spell, The Deep House, Godzilla VS Kong ou encore Escape of Shark. Et puis tous ces films sympas, que je ne regrette pas d’avoir vu, même si ce ne sont ni des grands films, ni des films mauvais, comme le nouveau Resident Evil, ou dans une moindre mesure car c’est quand même très moyen, Matrix Resurrections. Et même avec tout ça, vous n’aurez pas l’habituel top 10, mais un top 14 ! Pareil pour le flop avec un flop 12 ! Quelle générosité non ? Surtout qu’il y a aussi tous ces films, bons ou mauvais, que je n’ai pas pris le temps encore d’écrire dessus, ou sur lesquels je n’écrierais pas par manque d’inspiration, comme Shang-Chi (à ma grande surprise, j’ai aimé), Boys from County Hell (comédie horrifique bancale), Lucky (space et intéressant), OSS 117 : Alerte Rouge en Afrique Noire (pas mauvais, mais bien déçu je suis), Slaxx (et son jean tueur)… Oui, 2021 fut riche !

Donc sans plus attendre, voici le top et le flop de 2021. Quand aux jeux vidéo… et bien je dois bien avouer que ce fut rare, donc vous aurez un mini top. Nous verrons bien ce que 2022 nous réserve, mais sur le site en tout cas, ce sera toujours très actif, avec beaucoup de contenu de tous les horizons, et allez savoir, peut-être un nouveau mois spécial Japon comme l’année dernière, ou un mois Nicolas Cage !

Par contre, je me dois de mettre en avant cinq films ici, cinq films pas forcément mauvais (quoi que pour certains), pas forcément bons non plus, mais qui furent les déceptions de l’année :

  • Prisoners of the Ghostland de Sono Sion, soit le rendez-vous manqué entre Sono Sion et Nicolas Cage.
  • Halloween Kills de David Gordon Green, soit la suite que je n’attendais pas mais qui déçoit quand même.
  • Suicide Forest Village de Shimizu Takashi, soit le film où les scènes sont bien, mais prises à part.
  • Cry Macho de Clint Eastwood, soit un bon film, mais un Eastwood mineur et décevant.
  • Kaamelott de Alexandre Astier, soit la suite de la série pas forcément passionnant et pas toujours drôle.

Bref, voilà donc mon classement tout personnel. (suite…)

Top

Top / Flop 2020


Voilà une bien belle année de merde qui s’achève. Oui 2020, c’était pas fameux. Ça aurait pu être grandiose, mais avec le report de beaucoup de films (Dune de Villeneuve grrrrr), d’autres sans doute, certains étant sortis directement par la case VOD si bien qu’ils sont passés inaperçus et que des films qui m’intéressaient sans doute sont sans doute oublié de ma petite tête tout simplement. Bon, malgré tout ça, ça n’a pas empêché certains studios de nous abreuver de films de merde comme chaque année, avec les sorties annuelles des productions Blumhouse par exemple, et c’était vraiment pas fameux cette année. Et puis on a comme d’habitude les sorties Asiatiques en retard, datant souvent de 2019 mais arrivant un an après en France, ce qui me permet de les ajouter au top (ou au flop). Mais bon, vu la situation plutôt étrange cette année, les films vus de 2020 étaient finalement assez rares, d’où la difficulté de faire un top, et dont les premiers de la liste ne surprendront sans doute absolument personne. Il faut ceci dit voir le bon côté, tout cela m’aura permis de voir quelques plus anciens films qui manquaient à ma culture, ou que j’avais tout simplement raté lors de leur sortie. En fait, le réel problème, c’est qu’un nombre incalculable de métrages sont sortis entre Octobre et Décembre, et du coup, il faut soit les voir très vite, soit faire une croix dessus. Du coup, attendez-vous durant tout le mois de Janvier à lire mes avis sur un tas de métrages mauvais, moyens, anecdotiques, mais aussi malheureusement très bons que je n’ai pas pu vous parler dans les temps, et qui n’avaient pas leur place dans un top 10, car ben, il n’y a de la place que pour 10 films. Des films comme What Lies Below, Monsters of Man, le remake de Castle Freak, The Empty Man, Hunter Hunter ou Wonder Woman 1984, mais celui-là je suis sympa, je me suis dépêché de partager mon cruel avis.

Bref, voilà donc mon classement tout personnel. (suite…)

Top

Top / Flop 2019


Et voilà, une année de plus qui arrive à terme. Et à mes yeux, 2019 aura été bien plus intéressante comme année que 2018. En 2018, je me souviens, j’avais galéré à faire un top, avec beaucoup de films sympathiques mais qui ne méritaient pas forcément de figurer dans un top, mais par contre, énormément de mauvais films et donc un flop où les places se bousculaient. Et bien 2019, c’est un peu l’opposé. Beaucoup de bons films vus (ou alors je deviens bien plus sélectif, allez savoir, l’âge, tout ça), et finalement peu de mauvais films, et du coup, un flop un peu plus complexe à faire, où dans les dernières places, les films sont à mes yeux pas très bons, mais malgré tout regardables. Et même au niveau jeu vidéo, l’année 2019 m’aura parut bien plus intéressante, comme si les développeurs et éditeurs s’étaient enfin bougés pour nous fournir de bons produits sans nous prendre pour des cons. J’aime ! Et en écrivant ces lignes, je me rend compte que l’on va passer en 2020. Finit les années 2010. Mais je m’égare. Un grand bravo Ari Aster, qui était en seconde position de mon top 2018 avec son Hérédité, et qui parvient à être encore en seconde place cette année avec son Midsommar. Si ça, ce n’est pas un réalisateur à suivre !!! Et alors que j’ai totalement décroché du cinéma Asiatique il y a quelques années, overdose, alors que j’ai écris pendant des années pour le feu « HKmania » sur internet, et bien, voilà deux années de suite que le premier film de l’année, à mes yeux bien entendu, ce top restant personnel, est un film Asiatique. Plus étonnant, il y en a même deux dans ce top, ohlala.

Et bien entendu au milieu de tout ça, beaucoup de films sympathiques qui ne sont pas dans le top, et parfois certains dont je n’ai pas parlé du tout sur le site. Je pourrais citer au niveau des bons métrages Ralph 2.0, moins surprenant que l’original, mais tout aussi sympathique, Glass de M. Night Shyamalan, décevant comparé à Incassable et Split, mais malgré tout sympathique. Même si datant de 2017, Cold Skin de Xavier Gens ne nous est arrivé en France que cette année, et forcément, avec son côté très Lovecraft, ça m’a beaucoup plu (il faudra que j’écrive dessus tiens). Sur Netflix, j’avais bien aimé le Taken Vietnamien, à savoir Furie donc. Assez violent, très coloré visuellement ce qui change, et avec de l’action assez sèche. Très sympathique. Seul contre tous, j’avais bien aimé également le dernier opus de la saga X-Men, Dark Phoenix donc. Pas parfait, mais divertissant (et ce score de Hans Zimmer, j’adore). Trainé sur le Bitume de S. Craig Zahler, malheureusement encore un DTV en France, était très sympathique également, bien que sans doute un poil trop long. Encore une fois sur Netflix (ils font chier, moi je veux des Blu-Ray), Dans les Hautes Herbes, le retour de Natali qui adapte King, c’était très sympa, bien que s’épuisant sur la fin. Bliss, inédit en France, avec son délire à la frontière entre le film d’auteur lent et le gore qui tâche, le tout avec une caméra libre et du néon, c’était très sympathique, voir même très bien carrément. Épuisant par contre. Puis il y a eu le Michael Bay sur Netflix, 6 Underground. Pas franchement bon, putassier, grossier, grotesque, violent, vulgaire, mais oh combien défoulant.

Bref, voilà donc mon classement tout personnel. (suite…)

Top

PROGRAMME POUR HALLOWEEN

C’est Halloween ! Que faire ? Que regarder ? Que jouer ? Diantre que de questions en une seule ligne !

Voilà une petite liste avec 5 jeux horrifiques à faire, et 5 films horrifiques à regarder, possiblement, si le coeur vous en dit.

(suite…)

Top

TOP / FLOP 2015

Sans titre-1Voilà, 2015 touche à sa fin, et il est l’heure de faire le point. Comme chaque année, les films auront été très nombreux, que ce soit en salle, directement en DVD et Blu-Ray, ou même en festival, en e-cinema, ou hors de nos frontières. Comme souvent, il y aura eu également beaucoup de mauvais films, et au final, beaucoup trop de films. Il y en a encore certains que j’aimerais beaucoup voir, comme par exemple STRICTLY CRIMINAL, THE WALK, ou THE VISIT (non celui-là je déconne, c’est juste de la curiosité mais je n’y crois pas). D’autres dont j’aurais aimé parler (comme CRIMSON PEAK), mais bon, il faut faire des choix. L’année 2016 s’annonce plus excitante, avec par exemple la sortie de THE REVENANT, ou de THE NEON DEMON. Même au niveau des films mineurs (probablement), EXPOSED ou encore CHAIR DE POULE m’intéressent. Bref, petit tour d’horizon de mes films préférés de 2015, mais aussi des pires films de l’années, des mentions honorables (donc qui n’ont pas leur place dans un top, mais qui m’auront bien plu), et des plus grosses déceptions de l’année !
(suite…)